FEAR FACTORY : Fear Is The Mindkiller

peur cybernétique


 

fear is the mindkiller

 

Pourtant le plus souvent réservé au bastion des musiques électroniques, le remixage de titres s’avère également une pratique répandue dans le milieu du Metal Industriel. Pour cause, les deux courants sont intimement liés et nourrissent un amour pour les sonorités digitales. Que ce soit MINISTRY, NINE INCH NAILS ou WHITE ZOMBIE, les grands du Metal Indus nous ont gratifié d’albums ou EPs de remixes, réinterprétant leurs hymnes de manière plus cybernétique. Poursuivons l’épopée FEAR FACTORY avec Fear Is The Mindkiller, EP d’une trentaine de minutes datant de 1993, qui fait suite au premier album Soul Of A New Machine sorti l’année précédente.

Logiquement ce sont les quatre titres forts du premier essai des Californiens qui ont été retenus et retravaillés par la paire Bill Leeb/Rhys Fulber. Les plus connaisseurs tilteront à la vue de ces deux noms puisqu’il s’agit des maîtres à penser de la formation culte de Dark Electro canadienne, FRONT LINE ASSEMBLY. Par ailleurs, Rhys Fulber sera également responsable de l’habillage industriel de nombreux albums du groupe, voire même de la production (le petit dernier The Industrialist par exemple).

Sans perdre l’essence du Death gras et mécanique de Soul Of A New Machine, le deux bonhommes ont travaillé principalement sur les rythmiques et les séquences vocales de Burton C. Bell. Ainsi, la structure des morceaux prend une autre tournure avec, tout d’abord, l’ajout d’un beat technoïde puissant, puis d’une rythmique de batterie lorgnant vers la Drum & Bass, sans non plus être aussi rapide ; la basse sismique originelle vient reprendre sa place suivie par la guitare tranchante de Dino Cazares. Principalement appliqué sur les deux premiers titres, ce schéma reste cependant la ligne de conduite de l’EP. Les parties de batterie de Raymond Herrera ont été transmutées dans des sonorités plus Electro, donnant parfois un côté plus exotique aux morceaux (notamment sur « Self Immolation (Liquid Sky Mix) »).

Au niveau des sonorités industrielles, Bill Leeb et Rhys Fulber en ont fait monter le taux, si bien que l’on commence à entrapercevoir le voile cybernétique des futures sorties du combo américain. La sirène de l’aliénant « Martyr (Suffer Bastard Mix) », les rythmiques mécaniques de « Scapegoat (Pigfuck Mix) » et la nappe inquiétante finale de « Scumgrief (Deep Dub Trauma Mix) », peuvent être prises comme une modernisation des titres originaux menant vraisemblablement vers le tournant décisif nommé Demanufacture.

En plus de contenir des remixes d’excellentes factures, Fear Is The Mindkiller est vraisemblablement la porte d’entrée de l’Usine de la Peur pour ceux qui trouvaient Soul Of A New Machine trop Death Metal et trop peu Industriel.

 

Tankkore


 

 


 

Line-Up :

Burton C. Bell : Chant

Dino Cazares : Guitare

Andrew Shives : Basse

Raymond Herrera : Batterie

Raynord Diego : Samples, claviers

Nationalité : États-Unis

Label : Roadrunner Records

Année : 1993

Tracklist :

01 - Martyr (Suffer Bastard Mix)

02 - Self Immolation (Vein Tap Mix)

03 - Scapegoat (Pigfuck Mix)

04 - Scumgrief (Deep Dub Trauma Mix)

05 - Self Immolation (Liquid Sky Mix)

06 - Self Immolation (LP Version)


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/09/2015

Rejoignez nous sur Facebook!