FEAR FACTORY [Biographie]

discipline industielle

Dossier fear factory

 

Formé à Los Angeles en 1989 par le guitariste Dino Cazares et le batteur Raymond Herrera, le groupe FEAR FACTORY, - d'abord nommé ULCERATION -, est rapidement rejoint par le chanteur Burton C. Bell. Ce noyau dur débutera sa carrière dans un Death Metal/Grindcore obscur, mais déjà imprégné d’une discrète touche industrielle, pour évoluer vers un Metal Industriel clinique et dévastateur dès leur véritable second album Demanufacture (1995). Le bassiste Christian Olde Wolbers a rejoint la troupe entre-temps et celle-ci poursuit sa trilogie conceptuelle de l’Homme contre la Machine avec Obsolete (1998) et le décrié Digimortal (2001). Une querelle interne met fin à l’activité du groupe, en 2002, suite au départ du guitariste fondateur Dino Cazares.

Pourtant, l’année suivante, l’Usine de la Peur reprend du service avec un nouveau line-up. Le bassiste Christian Olde Wolbers s’occupe désormais de la guitare et c’est Byron Stroud de STRAPPING YOUNG LAD qui tient la 4-cordes. La nouvelle mouture de FEAR FACTORY sort respectivement l’excellent Archetype (2004) et le très mélodique Trangression (2005). Mais une nouvelle scission s’opère dans le groupe. Alors que Burton C. Bell et Dino Cazares se sont réconciliés, Raymond Herrera et Christian Olde Wolbers débutent la composition d’un nouvel album qui sortira, finalement, sous le patronyme ARKAEA avec Jon Howard et Pat Kavanagh de THREAT SIGNAL, respectivement au chant et à la basse.

De leur côté, Burton C. Bell et Dino Cazares sortent, en 2010, le nouvel album de FEAR FACTORY toujours avec Byron Stroud à la basse mais avec Gene Hoglan (STRAPPING YOUNG LAD, ex-DEATH, ex-DARK ANGEL) à la batterie. Un album solide qui remet les pendules à l’heure concernant l’avenir de l’Usine. Pour la suite des événements, l’impitoyable duo Bell/Cazares reste seul maître à bord et décide de continuer l’aventure studio à deux. Ils sortent l’album The Industrialist en 2012 et engagent l’ancien guitariste de CHIMAIRA, Matt DeVries, à la basse et Mike Heller de SYSTEM DIVIDE et MALIGNENCY à la batterie pour les tournées promotionnelles.

Quoiqu’il en soit, FEAR FACTORY a forgé le son du Metal Industriel contemporain et même celui d’une certaine frange de Metal Moderne, aujourd’hui encore, en pleine expansion.

 

Tankkore

 

Soul Of A New Machine 1992

[Lire la chronique]

fear

 

Fear Is The Mindkiller [EP] - 1993

[Lire la chronique]

fear

  

Demanufacture - 1995

[Lire la chronique]

Biographie

  

Remanufacture (Cloning Technology) - 1997

[Lire la chronique]

FF

  

Obsolete - 1998

[Lire la chronique]

Obsolete

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. MrGuitoune 18/02/2014

Fear Fac unique et inimitable. Varié mais toujours reconnaissable : bref j'aime ce groupe!.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 26/01/2015

Rejoignez nous sur Facebook!