ATHEIST : Unquestionable Presence

unquestionable masterpiece


 

Nous voilà arrivé au deuxième album d'ATHEIST. Et si pour certain cela ne veut pas dire grand-chose, les amateurs de death technique, ou plus généralement de metal des années 90, auront déjà des étoiles plein les yeux. Sans aller jusqu'à dire qu'Unquestionable Presence n'a pas ses détracteurs, on ne peut nier son statut d'album culte dans la sphère des musiques extrêmes. Son petit frère aura d'ailleurs ce même privilège, mais nous y reviendrons en temps voulu. Enregistré et mixé au fameux Morrisound Recording à Tampa (Floride) et masterisé, comme son prédécesseur Piece Of Time, au Fullersound à Miami ce second essai est sortie le 30 août 1991.

 

 



Le line-up verra malheureusement un changement dans des conditions tragiques, car Roger Patterson meurt le 12 février 1991 dans un accident de voiture. C'est donc à Tony Choy que revint la lourde tâche de remplacer le bassiste présent depuis les premières démos, lorsque R.A.V.A.G.E. était encore le nom du groupe. ATHEIST a tout de même eu du flaire puisque Tony Choy sortira une semaine après (le 6 septembre 1991 pour être exact), avec les Néerlandais de PESTILENCE, le bien connu Testimony Of The Ancients, et on le retrouve également sur la première démo sortie en janvier 1990 d'un autre grand nom du death tech made in Flordia, CYNIC. Un beau CV en somme. Sinon, pour les guitares, le duo gagnant Rand Burkey / Kelly Shaefer (qui s'occupe toujours du chant) est à son poste, et la batterie reste le domaine de Steve Flynn.


Trêve de bavardages et rentrons dans le vif du sujet : comment Unquestionable Presence a-t-il obtenu ce titre de chef d’œuvre du death technique ? Large question, d'autant plus qu'il n'y a pas de comité qui délivre ce genre de récompenses dans le petit monde du metal. La question subsidiaire serait alors : pourquoi cet album fascine autant ?


La première réponse qui n'en est pas vraiment une et la suivante : parce qu'ATHEIST propose une musique qui ne ressemble (-ait) à rien de ce qui se fait (-sait) aujourd'hui (à l'époque). Et c'est là la grand force de la formation floridienne. Depuis ses débuts, malgré des démos donnant dans le thrash qui fleurissait un peu partout aux États-Unis, le quatuor « athéiste » a toujours composé des morceaux percutants, mais aussi transpirants une certaine originalité. Point de transgression des règles du genre pratiqué, pas de contre-pied, simplement une écriture solide qui va jouer avec les frontières d'une scène rapidement encombrée en ce début des années 90. Si Piece Of Time avait affirmé la volonté du groupe a apporté une dimension progressive à son travail, Unquestionable Presence confirme cet état d'esprit et va l'emmener encore plus loin. Car ce second album fourmille de détails à la fois techniques mais aussi dans la structure même des compositions. L'influence du jazz se fait sentir, cependant il serait réducteur de limiter l'innovation ATHEIST par l'ajout d'éléments jazzy dans sa musique. En effet, même si l'intégration d'un registre extérieur au metal peut être salutaire (et dans le cas de Unquestionable Presence il ne fait aucun doute que ça l'est), travailler son death comme les Floridiens l'ont fait permet sans conteste d'élargir son horizon musical. La formation n'a rien perdu de sa sauvagerie : le chant de Kelly Shaefer évolue jusqu'aux prémices de la folie. Les riffs simples et entraînants hérités du thrash sont toujours là, survitaminés, mais ils côtoient maintenant des passages plus death metal avec ces mélodies tortueuses, voire parfois black. Toutefois, ATHEIST ne perd pas sa bonne humeur, et c'est donc une atmosphère plus guillerette que morbide qui transpire de l’œuvre. L'espace de quelques mesures (voire toute une première partie de piste pour « An Incarnation's Dream », un diamant dans une mine d'or) les exubérances des musiciens laissent place à une sérénité qui cadre parfaitement avec la nouvelle orientation du groupe : les jeunes fougueux ont pris de la maturité.


La fascination liée à cet album peut se trouver dans les touches expérimentales que le groupe insère dans son écriture. L'ouverture du morceau éponyme en est un parfait exemple, ou bien ce jeu de basse sur « The Formative Years » qui vient vous titiller les tympans quand vous vous y attendez le moins. Les mélodies elles-mêmes ont quelques choses d'extraterrestre, vous n'avez cas écouter « Enthralled In Essence » avec ses aigus stridents pour vous en convaincre. Le tout est servi sur une base d'une limpidité exemplaire. Sans parler de l'excellence technique des musiciens, tout semble à sa place, chaque instrumentiste joue à son maximum sans prétention ni besoin d'en mettre plein la vue. Un titre comme « Retribution » est là pour nous rappeler qu'ATHEIST vient de la scène thrash, cependant les musiciens ajoutent leur grain de sel et viennent briser la monotonie avec des soli directement issus de la bonne vieille scène heavy (jetez une oreille à la session rythmique pour avoir le vertige). La musique des Floridiens est en mouvement perpétuel même dans les moments les moins intenses, en témoigne les interludes groovy sur le final de « Mother Man ». La raison pour laquelle Unquestionable Presence peut prétendre à son statut de culte est, à mon sens, que rien n'est laissé au hasard, ou si c'est le cas l'expérience et le talent des exécutants suffit à donner le change.


Mature, c'est sans doute le meilleur qualificatif pour Unquestionable Presence. Cet album est un aboutissement après sept ans de carrière, depuis OBLIVION en 1984. Cette chronique peut paraître courte comparée à la richesse de l’œuvre présentée, cependant je pense qu'un long discours aurait été stérile, mes mots et mes connaissances musicales n'étant pas à la hauteur de ce bijou de death technique.

 

Cook


 


 

Line-Up : 

Kelly Shaefer : Chant, guitares

Steve Flynn : Batterie

Tony Choy : Basse

Rand Burkey : Guitares

Nationalité : États-Unis

Label : Active Records

Année : 1991

Tracklist :

01 - Mother Man

02 - Unquestionable Precense

03 - Retribution

04 - Enthralled Essence

05 - An Incarnation's Dreams

06 - The Formative Years

07 - Brains

08 - Life

09 - And the Psychic Saw


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/09/2015

Rejoignez nous sur Facebook!