CYTOTOXIN : The Ascending Path

sonne le toxin

J'en parlais la dernière fois, trouver quelque chose de suffisamment important à chroniquer sans pour autant tomber dans la nullité profonde ou la merveille cachée s'avère être une panacée pour le chroniqueur. Et bien croyez-le ou non, mais je viens de tomber sur la merveilleuse nullité. Enfin pour moi elle était juste merveilleuse. Cependant je comprendrais sincèrement qu'on me dise « Cookie t'as déconné ! ». Je vous vois trépignant derrière votre écran attendant l’œuvre qui m'a tant impressionné pour que j'en fasse des caisses en introduction (remarquez ça ne change pas trop les habitudes). Pour découvrir sur quoi l'article va porter aujourd'hui je propose une devinette.

Je suis Suédois, je fais du grindcore, je n'ai sorti qu'un album, en 2010, dans ma courte carrière, je suis... Je suis ? Et bien un illustre inconnu du nom de CYTOTOXIN (à ne pas confondre avec une formation du même nom provenant d'Allemagne). Composé par un seul homme, Simon, derrière tous les instruments (chant, basses, guitares, programmation de la batterie) le travail effectué est incroyablement propre surtout pour le genre pratiqué, mais pas que. Ceux qui n'aiment pas les tricotages de cordes à trois cent BPM, passez votre chemin. Ceux pour qui ORIGIN ou, pour les plus fins connaisseurs, VIRAEMIA sont des modèles de vitesse et de netteté jetez vous sur The Ascending Path. Malheureusement pour vous, le groupe est tellement confidentiel que vous ne trouverez rien, ou presque, sur le net (dans le cas contraire vous êtes expressément sommés de donner le moindre renseignement à votre serviteur). Comment peut-on accepter ceci lorsque l'on voit les tonnes de sorties inutiles de la scène metal ?

 

Cytotoxin

 

Comme je le disais en ouverture, CYTOTOXIN ne plaira pas à tout le monde. Déjà parce que nous avons affaire à une sorte de grindcore élevé aux stéroïdes brutal death largement dopé au death tech version foutraque et aux sons de vieilles consoles qui déconnent. Ensuite parce que ça va vite... Très, mais alors très vite. Pas forcément beaucoup plus qu'ailleurs, c'est juste qu'ici la vitesse d’exécution participe tellement à l'ambiance de fin du monde que nous propose notre ami Suédois que ça en devient exquis. On a tout de même le droit à de brefs passages groovy tel que sur « Apoptosis ». Évidemment qui dit technique sous la plume du Cookie veut dire mélodique. Parce que, certes ça tabasse vite et fort, mais il y a également un très bon développement mélodique (écoutez la fin du morceau cité précédemment pour vous en rendre compte ou l'introduction ou la conclusion de « Uncontrolled Cellular Proliferation », qui s'offre carrément un passage qui frôle le méditatif). Une sorte de quintessence de la brutalité alliée à la musique. On touche presque au néo-classique sur la dernière piste ! Je perds mon temps à fouiller sous la moindre pierre virtuelle ce genre de formation : efficace, intelligente, puissante... Et cette fin de démo... Du pure génie (pour ceux qui auront la référence). Un petit mot sur la production qui, si elle ne sonne pas pro, permet de jouir correctement du travail de Simon. Certes c'est crade et largement améliorable mais pas rédhibitoire.

CYTOTOXIN fait partie de ces trouvailles qui ne vous lâchent plus. Et dire que le groupe a splité en nous laissant qu'une ébauche de trois morceaux. Cependant, en y réfléchissant bien, est-ce qu'un album aurait été pertinent ? A cette allure certainement pas. Pourtant le travail du Suédois ne manque pas de variété dans le fond.   

 

Cook

 

 

Line-Up : 

Simon : Chant, basses, guitares, programmation de la batterie

Nationalité : Suède

Label : Indépendant

Année : 2010

Tracklist :

01 - The Ascending Path

02 - Apoptosis

03 - Uncontrolled Cellular Proliferation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. Cook 01/12/2014

C'est clair qu'il faut s'accrocher avec ce défouloir ! Et puis ça tricote comme il faut, pas trop mais suffisamment. Par contre heureusement que l'EP ne dure que treize minutes, plus long ça aurait été une corvée.

2. zoskia 01/12/2014

Nom de dieu c'est le souk mais bizarrement ça passe ;) En tout cas, on retrouve bien la patte "Tech" que tu aimes tant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 26/01/2015

Rejoignez nous sur Facebook!