OVERSIZE

13 mars 2015 // Double Mixte // Villeurbanne


 

Oversize 1

 

Les événements bass music s’enchaînent mais ne se ressemblent pas ! Après une doublette furieuse au Club Transbo signée Totaal Rez, c’est au tour des organisateurs stéphanois de 1001 Bass de venir mettre le feu à Villeurbanne, au Double Mixte, cette fois-ci. Nommée OVERSIZE, la soirée porte bien son nom au vu des deux énormes salles qui composent le Double Mixte ainsi que de la foule amassée au 19 avenue Gaston Berger. Deux salles donc ? Exactement, une est portée sur la Psytrance et la Progressive avec au programme LOUD, 1200 MICROGRAMS, ECLIP, SUNTREE, REM et LMX alors que la seconde se concentre sur le Dubstep et la Drum & Bass avec au menu BLACK SUN EMPIRE, BILLAIN, BROKEN NOTE, DR ANOUNAKI, FULL DUB  et DUBMENTALIST. Faites votre choix !

 

Pour être franc, c’est bien entendu la salle Dubstep/Drum & Bass qui m’intéresse cette nuit, étant complètement étranger au genre Trance et affilié. Pour autant, alors que je découvre le lieu aux alentours de minuit, la salle susnommée se pare de vibes Reggae/Dub anesthésiques totalement à l’encontre de mes engouements électroniques du soir. Direction donc la première scène, ou LMX (La Mère à Xav’ pour les intimes) distille une Trance « punchy et poutressive », comme ils disent, à savoir une Techno psychédélique et linéaire qui vous pousse à balancer les épaules de droite à gauche… mais sans grande énergie justement, le tout devenant rapidement redondant. Après une demi-heure de test en salle Trance, direction la seconde scène afin de voir si les hostilités ont enfin débuté.

Affirmatif chef ! DR ANOUNAKI est sur le sentier de la guerre et envoie ses salves de Drum & Bass épileptique devant un parterre encore clairsemé (par rapport à la première salle) mais déjà bien électrique. On peut clairement dire que la soirée est réellement lancée sur la seconde scène et, pour ma part, je n’en sortirai qu’une seule fois, pour prendre un peu l’air, avant l’extinction des feux. Pendant une grosse heure, le Docteur nous gâte de Neurofunk intersidérale et galopante, avec notamment pas mal de brûlots de Blackout Music (label monté par BLACK SUN EMPIRE, présent ce soir), comme le terrible « Unconscious » de BSE & STATE OF MIND. Un set parfaitement rodé et efficace pour servir d’entrée au mix de BLACK SUN EMPIRE et BILLAIN, seulement avant, quelqu’un veut briser les codes instaurés.

Effectivement, si vous pensiez avoir droit à de la Drum & Bass jusqu’à 5 heures du matin, alors c’est raté, le londonien BROKEN NOTE étant venu proposer un set apocalyptique comme lui seul en a le secret. Les rythmiques ne sont plus cadencées mais percutent au hasard, les basses deviennent plus pesantes et raclent le dancefloor tandis que les drops charcutent les parois dans un nuage de soufre. Comme enfermé dans une usine désaffectée, le public subit les outrages d’un mix perfusé au Dubstep industrialisant, au Breakcore oxydé et au Drumstep mécanique, où l’on a pu distinguer rapidement le « Machine Gun » de NOISIA. Le niveau sonore ayant quelque peu augmenté, le tout est encore beaucoup plus brutal et puissant qu’auparavant, le machine de guerre anglaise ne laissant que peu de survivants dans la fosse en ébullition. Écrasant et jouissif !

Pourtant, l’heure de la reddition n’est pas encore venue, bien au contraire, puisque c’est BLACK SUN EMPIRE qui prend le relais sur la table de mix. Si je suis posté devant les barrières de la seconde salle c’est assurément grâce au trio hollandais, vu la stature qu’il représente au sein du microcosme Drum & Bass. Ce soir, un seul représentant sur trois est présent (René Verdult ?) mais cela ne va pas entacher le set le moins du monde. Si BROKEN NOTE avait érigé une raffinerie sonore déversant un flot de monstruosités robotiques, BSE va faire table rase du bâtiment dans un déluge musical post-apocalyptique. Les sub bass nivèlent le sol dans un grondement sourd tandis que les rythmiques fusent de toutes parts telles des frappes chirurgicales millimétrées. Le futur est sombre et impitoyable et BSE en est la bande-son. Le hollandais va pour cela piocher dans les dernières réalisations de son groupe ainsi que de celles de ses collègues de STATE OF MIND. Que ce soit les titres solos du groupe néerlandais (« Feed The Machine (feat. NOISIA) », « All Is Lost », « Dawn Of A Dark Day (feat. FOREIGN BEGGARS) », remixé par PROLIX), ceux de SoM (« Ghost (feat.MC DINO) », « Mr Cover Up (feat. PERCIEVE) », « No Operative ») ou ceux extraits de la collaboration entre les deux combos (« Unconscious », « Ego », « Until The World End », « Long Time Dead (feat. CODEBREAKER) »), la sélection de ce soir souffle l’assemblée par sa puissance et sa virulence incroyables, et ce n’est pas le remix du « Wait And Bleed » de SLIPKNOT qui va apaiser les esprits !

Ni le set d’Adis Kutkut aka BILLAIN, d’ailleurs, car le producteur de Sarajevo va même élever le niveau de brutalité de sa sélection Neurofunk, à commencer par le « Stigma » de NOISIA. Après une dizaine de minutes d’aération bénéfique, il est temps de revenir dans la fosse surchauffée de la seconde salle du Double Mixte pour participer au raid sonore impérial du bosniaque. BILLAIN prend les commandes de l’assaut débuté par BSE et livre une bataille musicale dévastatrice et implacable ; aucun temps mort n’est à déclarer, chaque fin de phase de combat rythmique, boosté aux basses mastocs, se poursuit par une courte montée en puissance puis relance une nouvelle salve Drum & Bass furieuse. On est parfois proche du Drumstep, au vu de l’intensité des drops, mais l’ensemble reste ancré dans une Neurofunk atomisante, comme le remix du « Firestarter » de THE PRODIGY en milieu de mix. Grandiose !

Un dernier mot sur l’excellent travail de mapping du collectif MIR-941 PROJECT qui a grandement participé à la réussite et à l’ambiance de cet OVERSIZE, notamment le stage design futuriste et géométrique ainsi que le Vjing kaléidoscopique et coloré, riche en formes et mouvements ! Chapeau bas !

 

Mix d'Or de la soirée : BLACK SUN EMPIRE & BILLAIN !

 

Tankkore


 

Site officiel de 1001 Bass : www.1001bass.net

Page officielle de 1001 Bass : www.facebook.com/pages/1001-Bass


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. Tankkore 22/03/2015

Merci Zozo, c'était une soirée super immersive et grandement dépensière en calories !!!

2. zoskia 22/03/2015

Super report, comme d'hab' Tank' !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 20/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!