SEPULTURA + LEGION OF THE DAMNED + FLOTSAM AND JETSAM + MORTILLERY

24 février 2014 // CCO // Villeurbanne


 

sepultura

 

Ce soir c’est Thrash Metal les amis ! La Dream Factory remet le couvert au CCO de Villeurbanne en proposant une affiche éclectique en matière de Metal acéré et véloce. Ainsi on retrouve le combo culte brésilien SEPULTURA, défendant toujours le groupe post-Max Cavalera contre vents et marées ; les hollandais maléfiques et implacables de LEGION OF THE DAMNED, enchaînant les sorties depuis leur changement de nom en 2004 ; les vieux de la vieille du Heavy/Thrash américain FLOTSAM AND JETSAM ainsi que les jeunes canadiens de MORTILLERY. Un beau plateau thrashy qui contentera les plus jeunes comme les plus vieux. Sortez vos jeans serrés et vos baskets à languettes !

 

Et la soirée débute avec du old-school, puisque MORTILLERY tape dans les vieilles caisses du Speed/Thrash Metal comme bon nombre de ses camarades ces dernières années. Seulement voilà, le quintet d’Edmonton se distingue parce qu’il y a deux filles en son sein, une bassiste et surtout une chanteuse ! Effectivement, Cara McCutchen, la brailleuse en chef ne se fait pas prier pour gueuler dans le micro avec un chant saturé bien acide, mais semble obligée de placer des modulations aiguës et irritantes typiquement Heavy Metal. Pour ma part, cela brise tout le potentiel et l’énergie déployée par la demoiselle et ses camarades de scène. Pour autant, musicalement, MORTILLERY envoie le bois dans la plus pure tradition du style : tchouka-tchouka rapide, riffs tranchants et basse grondante. Classique et efficace, le set des Canadiens est passé comme une lettre à la poste malgré les quelques désagréments vocaux. Question de goût bien sûr.

Setlist : Murder Death Kill / Sacrifice / No Way Out / Radiation Sickness / Creature Possessor / I Am Destruction

 

Place maintenant aux vétérans américains de FLOTSAM AND JETSAM. Au delà de son nom ridicule, ce fervent défenseur du Heavy Thrash US n’a jamais baissé les bras depuis sa formation en 1983. Leur dernier album, Ulgy Noise, date de 2012, mais cela n’empêche pas le combo de continuer à tourner pour le promouvoir. Bon, je vous l’avoue tout de suite F&J ce n’est absolument pas ma came, car d’une part le chant d’Eric Knutson se veut dans la tradition mélodique du Heavy Metal et d’autre part le pseudo Thrash joué par le groupe manque savamment de vitesse et d’accroche. Pourtant, en live, la pilule passe mieux, mais il faut avouer qu’au bout de quelques titres on s’ennuie ferme, surtout lorsque le groupe balance un morceau tout gentillet comme « Escape From Within ». Bref, même le jeu aux doigts de l’excellent bassiste Michael Spencer n’arrivera pas à faire passer le temps.

Setlist : Me / Dreams Of Death / Hammerhead / Iron Tears / Escape From Within / Gitty Up / I Live You Die / No Place For Disgrace

 

Enfin, la soirée va pouvoir véritablement débuter. ! Parce que bon, n’en déplaise aux fans de MORTILLERY et FLOTSAM AND JETSAM, LEGION OF THE DAMNED les balaie d’un revers de la main. Effectivement, ce dernier joue dans la cour ultra-moderne du Thrash Metal avec des influences Black/Death vicieuses, mais l’efficacité déployée est implacable. Le set des Hollandais débute sur « The Apocalyptic Surge », intro guerrière et grandiloquente de leur dernier album Ravenous Plague, et s’enchaîne rapidement sur « Mountain Wolves Under A Crescent Moon », premier extrait de ce même opus. Le guitariste Twan Van Geel affute son poignet sur les riffs véloces et acérés du combo, Erik Fleuren matraque ses fûts avec la puissance d’un brise-glace, Harold Gielen fait gronder sa basse et Maurice Swinkels crache ses paroles démoniaques de sa voix vénéneuse. Les templiers du Thrash « evil », en chemise noire marquée des logos du groupe et de leur label Napalm Records, partent véritablement en croisade contre le stoïcisme ambiant à coups de saillies rapides et mid-tempos mortuaires. En effet, d’un côté il y les assauts violents arbitrés par les tchouka-tchouka du père Fleuren (« Son Of The Jackal », « Ravenous Abominations », Death’s Head March ») et de l’autre, les titres plus posés et groovies, où la double-pédale meurtrière et les leads vicieux prennent les commandes (« Doom Priest », « Summon All Hate », « Cult Of The Dead »). Aucun répit, LEGION OF THE DAMNED est une véritable machine de guerre réglée au millimètre qui achève sa conquête du CCO sur le morceau éponyme « Legion Of The Damned ». Atomisant !

Setlist : The Apocalyptic Surge / Mountain Wolves Under A Crescent Moon / Son Of The Jackal / Ravenous Abominations / Summon All Hate / Pray And Suffer / Doom Priest / Death’s Head March / Cult Of The Dead / Armalite Assassin / Legion Of The Damned

 

Dernier round pour la soirée avec le chef de file du Thrash Metal sud-américain, j’ai nommé SEPULTURA. La nouvelle mouture du groupe, toujours présente sur le devant de la scène, a sorti l’année dernière un nouvel album intitulé The Mediator Between Head and Hands Must Be The Heart. D’ailleurs, le quatuor va mettre largement l’accent sur ce nouvel effort dans la première partie du set. Le show débute sur les véhéments « Trauma Of War » et « The Vatican » pour se poursuivre sur des titres récents : « Kairos », extrait de l’album du même nom, la tuerie « Convicted In Life » issue de Dante XXI et quelques autres morceaux du dernier opus (« Impending Doom », le tribal « Manipulation Of Tragedy »). Pour autant, si les nouveaux titres déchainent la fosse bien remplie, il faut bien avouer que les hymnes de l’époque Max Cavalera restent ancrés profondément dans le cœur des fans. Du coup, au son de « Propaganda », « Dusted » ou « Desperate Cry », rappelant la bonne vieille époque, un sourire s’esquisse sur le visage de chacun. La seconde partie du set est clairement axée sur le old SEPULTURA, car mis à part le doublon « Spectrum »/ « Da Lama Ao Caos » (une reprise de Naçao Zumbi), Andreas KIsser (guitare) et son équipe enchaînent les chansons cultes. D’ailleurs, pour fêter les 20 ans de Chaos A.D., le groupe joue la reprise, inédite en live, de NEW MODEL ARMY, « The Hunt » qui en est extrait. SEPULTURA garde le meilleur avec l’enchaînement incroyablement jouissif « Inner Self »/« Territory »/« Refuse/Resist »/« Arise ». Jubilation !

Les quatre musiciens quittent la scène quelques minutes sous une ovation, et réapparaissent pour sonner le coup de feu final avec le duo tribal « Ratamahatta »/« Roots Bloody Roots ». Le pit bouillonne et hurle comme un seul homme sur les « rooooots bloody roooooots » connus de tous. Mention spéciale au batteur-pieuvre Eloy Casagrande qui a maltraité son kit de batterie avec une énergie peu commune.

Setlist : Trauma Of War / The Vatican / Kairos / Propaganda / Impending Doom / Manipulation Of Tragedy / Convicted In Life / Dusted / The Age Of The Atheist / Desperate Cry / The Hunt / Spectrum / Da Lama Ao Caos / Inner Self / Territory / Refuse/Resist / Arise

Rappel : Ratamahatta / Roots Bloody Roots

 

Pour conclure, la soirée Thrash Metal de février a tenu toutes ses promesses. Malgré un FLOTSAM AND JETSAM trop Heavy et mollasson et un MORTILLERY légèrement indigeste au niveau vocal, SEPULTURA et LEGION OF THE DAMNED ont donné une leçon au public du CCO. Pour autant, c’est ce dernier qui ravit la couronne du meilleur groupe du soir, avec un set redoutable d’efficacité. La bande à Derrick Green, quant à elle, arrive seconde à cause d’une setlist moins aguichante que celle de leur tournée promotionnelle de Kairos, en 2011.

 

Tankkore


 

Page officielle de Dream Factory Inc : www.facebook.com/pages/Dream-Factory-Music-Inc


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. Tankkore 12/03/2014

C'est toujours la bonne bourre en live, que se soit l'un ou l'autre, les titres font leurs effets !!

2. Cook 11/03/2014

Dire que je n'ai jamais vu ni Soulfly ni Sepultura, les deux groupes qui m'ont fait entrer dans le petit monde du metal...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!