I AM LEGION + POSIJ + SAMIYAM + DJ NONAMES + FLATMATE + OXIDIA + [voloDM]

4 octobre 2013 // Transbordeur // Villeurbanne


 

I am legion

 

Comme premier live report pour Acheron, rien de tel que le récit de la soirée la plus chaude de l’année ! J’ai beau crapahuter dans moult concerts estampillés « musiques extrêmes », il faut bien avouer que l’ambiance des concerts Electro reste une valeur sûre en matière de déchaînement corporel de masse. Tout le monde est là pour s’épanouir dans un plaisir sonore et se défouler dans un lieu où le stoïcisme est banni (et c’est bien le seul reproche que je ferai au public de mes chers concerts métalliques où bons nombres restent figés !). De plus, il n’était pas concevable de passer outre la venue du nouveau super-groupe I AM LEGION, constitué des 3 DJs hollandais de NOISIA (une de mes plus grosses claques Electro de ces dernières années) ainsi que des 2 rappeurs anglais de FOREIGN BEGGARS, toujours dans les bons coups en matière d’électronique musclée (des featuring avec SKRILLEX et BLACK SUN EMPIRE, un remixe pour MESHUGGAH).

 

Seulement, pour cela, il fallait se frayer un chemin dans l’immense assistance venue pour l’occasion. Malgré l’heure avancée (la soirée débutait à 23h30 pour finir à 5h du matin) et notre arrivée tardive (aux alentours de 00h15), mes deux collègues de dancing et moi patientons plus d’une heure avant de pouvoir entrer dans l’arène. Le Transbordeur est plein comme œuf, et le Dj lyonnais OXIDIA affute ses platines dans la petite salle du Club. Pourtant, on décide d’aller faire un tour dans la grande salle, où deux autres natifs de la capitale des Gaules se plaisent à faire trembler les murs. FLATMATE qu’ils se nomment, et leur mix Dubstep est des plus furieux, ratissant dans la veine la plus dure du style, dégagée de tout édulcorant popisant et n’obéissant qu’à un seul mot d’ordre : faire bouger  la fosse comme un seul homme. La soirée débute enfin, comme nous l’avions espéré, avec fracas !

Retour dans le Club Transbo, après une salvatrice épopée sonore à travers les terres Dubstep. On change de cap avec DJ NONAMES et son Hip Hop lourd et électronique. Et oui, le Dj des FOREIGN BEGGARS est venu appuyer ses collègues, momentanément pris dans I AM LEGION, avec un set solo puissant et urbain. Un plaisir varié qui plaira à l’assemblée entassée devant la petite scène.

2h30, l’heure d’aller se placer pour la tête d’affiche de ce soir, I AM LEGION. Le set débute sur l’intro du premier album éponyme du groupe, basses orbitales en avant ; trois écrans géants verticaux diffusent des formes géométriques en mouvement et huit projecteurs scrutent le public de leur faisceau lumineux, telles des sentinelles en alerte. L’ambiance futuriste est posée, le show peut commencer. Orifice Vulgatron et Metropolis, les deux rappeurs, entrent en scène, masqués de leur fameux foulard noir, et distillent leur flow sur le virulent « Make Those Move », premier single sorti digitalement par le groupe. Avec ses basses mamouthesques et hachées et son pré-refrain spatial, ce titre est un véritable hymne Cyber Hip Hop !

Le public est conquis immédiatement et le concert prend de plus en plus d’ampleur à l’écoute des perles auditives concoctées par le quintet. « Farrda », « Loose On The Leaves » ou « Ice » se montrent aussi efficaces que sur album et laissent place, de temps à autres, aux interludes extra-terrestres que seul NOISIA est capable de produire (« Upper Ratio », « Blue Shift » « Stresses Part 1 » et « Sunken Submarine »). Bref, il n’y a pas de temps mort et la seconde partie du concert est encore plus survoltée, notamment grâce au frénétique « Powerplay », au génial « Chroosing For You » et au rampant « Dust Descends ». Ayant laissé mes petits camarades pour aller au cœur de la fosse grouillante, j’apprécie d’autant plus ces salves électroniques dans le chahut et l’euphorie ambiante. Et, ce n’est certainement pas le tube « Shellshock » (présent sur le premier album de NOISIA, Split The Atom) qui va faire retomber la pression, puisque doté d’un sombre couplet futuriste annonçant la rixe post-modern insufflée par une Drum&Bass épileptique. Effet garanti. Le set s’achève par une ovation jusqu’au rappel. J’ai juste le temps de revenir sur les estrades du Transbordeur, essoufflé comme un marathonien terminant sa course, que les cinq d’I AM LEGION repartent sur le front avec le remixe de NOISIA du « Smack My Bitch Up» de THE PRODIGY. Vous vous doutez bien que, remixé ou non, le titre culte de la bande à Liam Howlett a toujours autant de succès auprès d’un public dédié à la cause Electro. Mais le repos du guerrier n’est pas encore venu, puisque pour clôturer ce show comme il se doit, c’est le tant attendu « Contact » (sûrement l’une des premières collaborations entre NOISIA et FOREIGN BEGGARS, présente sur l’album United Colours Of Beggattron de ces derniers) qui vrombit dans la grande salle ! Et celle-ci se souviendra encore longtemps de la partie Dubstep surpuissante qui clôture le titre. Grandiose et épuisant !

Setlist : Intro / Make Those Move / Jelly Fish / Upper Ratio / Farrda / Loose On The Leaves / Blue Shift / No Holds Barred / Ice / Warp Speed Thuggin' / Powerplay / Stresses Pt. 1 / Foil (feat. D.Ablo) / Soul Purge / Sunken Submarine / Choosing For You / Dust Descends / Shellshock Rappel : Smack My Bitch Up (Noisia Remix) / Contact

 

Grandement nourris aux vibrations synthétiques, mais aucunement repus, il nous reste encore 1h20 de plaisir auditif avant l’extinction des feux. C’est donc [voloDM], dernier Dj français de la soirée, qui lance l‘assaut final dans le Club Transbo, avec un set assez éclectique mais toujours planté dans les tranchées de l’Electro musclé ! Miam.

 

5h du matin, il est temps de regagner nos appartements, le corps délesté de toutes les calories dépensées. Merci à mes partenaires qui m’ont suivi avec plaisir et à Totaal Rez pour la soirée, c’était GÉANT !

 

Mix d'Or de la soirée : I AM LEGION !

 

Tankkore


 


 

Site officiel de Totaal Rez : www.totaalrez.com

Page officielle de Totaal Rez : www.facebook.com/totaalrezfrance


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (10)

1. Tankkore 02/01/2014

De rien ! Merci à vous !!

J'ai vu quelque part que Kill The Noise allait passé au Transbo, je ne sais pas si c'est vous qui vous occupez de l'orga du concert ?

2. Flatseb 31/12/2013

Merci pour les mots gentils ;)

3. Laurine (site web) 31/12/2013

Merci pour le report !
A bientôt pour de nouvelles aventures j'espère !

4. Julien / Totaal Rez (site web) 30/12/2013

On vient juste de voir le report !! Merci beaucoup ça fait plaisir !! Bises a+++

5. Tankkore 19/11/2013

Je te kidnapperais Lord...

6. zoskia 19/11/2013

Ligoté et bayonné !

7. LordOvDeath 19/11/2013

Très bien écrit, en effet. Mais je doute que tu parvienne a me faire pénétrer la dedans mon bon Tank'...

8. Tankkore 13/11/2013

Je note, je note... La prochaine je vous emmène tous sans exception !!! Encore faut-il qu'il y est une bonne affiche qui se propose hein !

9. zoskia 13/11/2013

Je regrette presque d'avoir raté ça...ton live report me file l'eau à la bouche!

10. Claire 13/11/2013

En tant que non-initié à l’électro, je dois avouer que c'était une grosse soirée, l’énergie du groupe sur scène était communicative et il y avait une super ambiance. Je recommande et à refaire

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!