EZ! #22 : DATSIK + DOWNLINK + DUAL SHOCK + JAYH MO'FIRE

12 septembre 2014 // Transbordeur // Villeurbanne


 

Ez 22 bandeau

 

C’est la rentrée les enfants, et comme toute bonne chose, c’est également le retour des Quality Dubstep Night proposées par Totaal Rez, l’organisateur par excellence des nuits Electro sur Lyon ! Pour preuve, afin d’entamer cette nouvelle saison de chahut nocturne, l’EZ!, 22ème du nom, s’octroie une affiche imparable avec deux cadors de la scène canadienne, j’ai nommé DATSIK et DOWNLINK. Il ne manquait qu’EXCISION pour finaliser le trio ! À la place, ce sera la french touch avec le trio parisien/lyonnais DUAL SHOCK (sans Lobster ce soir) et le grenoblois JAYH MO’FIRE. Et puis, vu la renommée des têtes d’affiche, c’est la grande salle du Transbordeur qui servira de Club pour cette nuit. Un programme alléchant !

 

Par contre, suite à un départ retardé et à l’attente bien longuette d’un bus pour le Transbordeur, j’arrive sur place aux alentours de 00h45, à la fin du set de DUAL SHOCK. À peine le temps de se remuer doucement la carcasse que le trio remercie l’assistance déjà bien fournie et laisse place à la première déculottée de la soirée (pour ma part en tout cas). C’est donc Sean Casavant aka DOWNLINK qui prend d’assaut les platines pour un set apocalyptique à souhait. Pendant une heure durant et sous le joug vicieux de projecteurs colorés, le Canadien va envoyer une véritable machine de guerre musicale, complètement fluide dans ses mouvements de rapides montées en pression et d’écrasements sonores. En effet, au contraire d’un KILL THE NOISE qui laissait longuement (un peu trop même) monter la sauce avant de la balancer, DOWNLINK réduit le coefficient « attente » et augmente le rendement pour placer un maximum de phases Dubstep belliqueuses. Lancé à plein régime dans un Transbordeur bouillonnant, l’engin nord-américain ne fera que quelques rapides escales sur les côtes Trap afin d’utiliser sciemment ses missiles sub bass de grande envergure. Du très lourd de la part de l’ami Sean, dommage que le set fut le plus court de la soirée…

C’est au tour de Troy Beetles aka DATSIK d’investir la grande scène et l’enchaînement entre les deux compatriotes se déroule avec congratulations mutuelles. Ensuite, malgré des bases identiques, le set va prendre une autre direction, transformant la machine guerrière et rutilante de DOWNLINK  en bête hybride bardée d’éléments synthétiques en tout genre. Le gros du corps est, bien entendu, composé de fibres Dubstep inoxydables, toujours bien placées pour faire vibrer le public surchauffé, mais on retrouve également beaucoup de morceaux de Trap flexibles, parfaitement agencés pour procurer le groove adéquat. Trop pour certains d’ailleurs, si j’en crois les critiques négatives qui ont surgi les jours suivants dénonçant ce taux anormalement élevé pour eux. Effectivement, ça a plus dandiné du fessier que d’habitude, mais bon, DATSIK a voulu mettre en avant un show protéiforme et on ne lui en voudra pas surtout lorsqu’il a lancé une monstrueuse décharge Drum&Bass bien sentie en milieu de set. De plus, dans cet éclectisme estampillé Bassmusic, on a eu droit à des bons petits hits vénéneux (« Make Those Move » de I AM LEGION, « Ragga Bomb » de SKRILLEX) et même quelques remixes complètement déconstruits de DR DRE et BRITNEY SPEARS. Fun !

Il est désormais 3h30 du matin et la phase finale de cette EZ! #22 va être enclenchée par JAYH MO’FIRE accompagné ce soir par le MC MATT TRACKER. Terminées les séquences pachydermiques de Dubstep, le DJ grenoblois va user le reste de l’audience avec une rasade Drum&Bass affutée jusqu’au bout du microsillon. Plus de bolide redoutable, ni de créature multiforme, cette fois-ci le set prend des allures de trip orbital effréné. Au rythme d’une batterie véloce et aliénante, le public sillonne les surfaces sombres et inhospitalières de planètes inconnues, soutenu par un marasme de basses trépidantes, des mélodies spatiales enivrantes et une lumière blanche rasante. Entre flow rap et ragga, MATT TRACKER vient greffer son chant acéré et rapide tel un prêcheur astral commentant une guerre intergalactique. L’assemblée s’est quelque peu réduite à la fin de DATSIK, mais le reste des troupes montre encore son énergie débordante lors de ce voyage mouvementé en constante apesanteur sonore. Ce trek en terre Drum&Bass me rappelle, d’ailleurs, celui de KENHOBIZ et MC STONE au Paléo Festival de cet été. Belle prestation une fois encore !

 

Mix d'Or de la soirée : DOWNLINK !

 

Prémices d’une année 2014/2015 qui s’annonce dantesque, l’EZ! #22 a mis la barre haut pour cette rentrée musicale, même si la venue du duo DOWNLINK/DATSIK n’a pas rassemblé la foule que j’escomptais ! Chapeau bas à Totaal Rez encore une fois et merci à eux !

 

Tankkore


 

Site officiel de Totaal Rez : www.totaalrez.com

Page officielle de Totaal Rez : www.facebook.com/totaalrezfrance

Page officielle des soirées EZ! : www.facebook.com/ez.dubstep.night


 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Tankkore 17/09/2014

Yes vivement la prochaine !!

2. Asco (site web) 17/09/2014

COOL !!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!