EZ! #19 : KILL THE NOISE + OXIDIA + NASTY J + KPUSH

6 Février 2014 // Club Transbo // Villeurbanne


 

Ez 19 bandeau

 

S’il y a une orga de concerts Electro qui vaut le détour sur Lyon, c’est bien Totaal Rez ! Déjà responsable de la venue d’I AM LEGION en octobre dernier, Totaal Rez se démène pour proposer des « Quality Dubstep Night » pratiquement chaque mois sous le nom EZ!. Il était temps que je vienne participer à cette messe électronique qui fait saliver à chaque édition. La 19ème EZ! sera donc la bonne, surtout que la tête d’affiche de ce soir est KILL THE NOISE, Dj de renom qui gravite dans la sphère Dubstep nord-américaine aux côtés de SKRILLEX, DATSIK, DOWNLINK ou encore 12TH PLANET. Pour compléter la programmation, Totaal Rez a appelé le meilleur de la scène lyonnaise à savoir, OXIDIA, NASTY J et KPUSH !

 

C’est donc dans la petite salle du Transbordeur qu’entrent les quelques agitateurs nocturnes présents à l’ouverture des portes aux alentours de minuit. Le Club Transbo est encore peu rempli lorsque NASTY J s’installe aux platines pour faire sagement monter l’ambiance. Débutant avec une Electro House groovy, le jeune Dj va, de plus en plus, mettre les rythmiques plombantes en avant, préparant le terrain pour la suite des évènements. La pression monte devant la petite scène et le public présent montre rapidement des signes d’effervescence, ce qui est parfait pour le passage de témoin entre NASTY J et OXIDIA après une bonne heure de gros son digital.

Surprise, OXIDIA n’est pas venu seul, il est accompagné par son compère AEXES de DUAL SHOCK. Le Dj set sera donc en « back to back » (se dit lorsque deux Djs mixent ensemble) pour une offrande sonore aux démons de la bass music. Ici, pas de hachage ou de montées crispantes débouchant sur des bass drops furieux, mais une fluidité de mix sans pareil, misant tout sur l’aliénation des beats. Les basses hypnotiques imprègnent votre corps jusqu'à ce qu’une nouvelle boucle insidieuse survienne, évitant ainsi toute frustration lorsqu’une partie s’achève trop vite. Pas d’hystérie collective, seulement une transe personnelle qui se vit aux rythmes des séquences les plus profondes qui soient.

Changement d’ambiance à l’arrivée de KILL THE NOISE, l’américain est attendu par les excités du dancefloor et cela s’entend dans la fosse bien remplie maintenant. Lui, par contre, va enchaîner les montées capricieuses et les atterrissages Dubstep gavés d’infrabasses et beats jumpy. Dès les premiers jets de rythmiques mamouthesques, le public s’élance en l’air et se brasse dans un chahut électronique et vibrant, de quoi réchauffer les corps meurtris par le froid extérieur. Le show est lancé pour presque de 2 heures, avec un passage en revue des meilleurs titres Dubstep et affiliés et ce avec une énergie débordante et un matraquage auditif digne d’une colonie de Panzer. Malgré un milieu de set un peu mou (c’est quoi ces titres avec des aboiements de chiens et des miaulements de chats ?), le reste est riche en bonnes surprises avec, notamment, du KNIFE PARTY (« Internet Friends », « LRAD »), du SKRILLEX (« Summit », « First Of The Year (Equinox) » et son bon pogo salvateur), du I AM LEGION (« Choosing For You (Nightwatch Remix) »), du THE PRODIGY (« Smack My Bitch Up », l’original et le remix de NOISIA, il me semble) et, bien sur, du KILL THE NOISE ! Les tubes « Kill The Noise Pt. 1 » et « Black Magic (Kill The Noise Pt. 2) » ont particulièrement bien retourné l’assistance du Club Transbo. Pour ma part, une petite pause s’impose après cette grosse fessée infligée par KTN.

S’ensuit donc KPUSH, dernier beatmaker à passer ce soir ! Si KILL THE NOISE n’hésite pas à mettre pas mal d’édulcorant dans son set Dubstep, le lyonnais, lui, nous abreuve sans discontinuer de basses distordues et anti-mélodiques, en jouant tout sur la rythmique et la vibration des beats. Pas de quartier, il ne reste qu’une grosse heure de musique avant l’extinction des feux à 5 heures du matin, donc on profite à fond de ce mur sonore, palpitant et épuisant. Le public de la salle s’est réduit de moitié, mais les irréductibles encore présents semblent infatigables. La redondance des rythmiques, qui peut rebuter les néophytes après seulement 2 minutes, se camoufle derrière une ambiance furieuse et un son impressionnant. L’EZ#19 s’achève alors que les quatre DJs lyonnais, présents ce soir, se partagent le mix durant les dernières dizaines de minutes.

 

Mix d'Or de la soirée : KILL THE NOISE !

 

Merci encore à Totaal Rez pour la qualité de l’affiche qui, en plus d’être totalement réussie, s’est avérée plus éclectique, électroniquement parlant, que je ne le pensais !

 

Tankkore


 

Site officiel de Totaal Rez : www.totaalrez.com

Page officielle de Totaal Rez : www.facebook.com/totaalrezfrance

Page officielle des soirées EZ! : www.facebook.com/ez.dubstep.night


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!