HEAVYLUTION + MITHRIDATIC + KORROSIAH

4 décembre 2015 // Le Fil // Saint-Étienne


 

Heavylution

 

Si sortir en live est devenu un acte militant, il faut croire que je suis aux avant-postes de la rébellion artistique au vu de mes sorties hebdomadaires dans les salles de concert. Pour ce nouveau pèlerinage Metal, c’est Rémi Turicik, ami et bassiste/chanteur des thrashers de KORROSIAH qui m’a embarqué avec son matos pour participer à la Metal Coalition ! Au programme de ce rendez-vous métallique en terres stéphanoises, trois groupes de la scène locale, à savoir HEAVYLUTION pour les cavalcades Heavy, MITHRIDATIC pour la démolition Death et KORROSIAH, donc, pour l’assaut Thrash ! Tout le monde est servi ce soir !

 

Petite scène du Fil. 20h30. Il est temps de partir au front pour l’attaque Thrash Metal de KORROSIAH ! Actif depuis 10 ans maintenant, le quatuor semble avoir trouvé une stabilité dans le line-up et s’apprête à sortir son second album The Specter. Ainsi, la setlist de ce soir est majoritairement centrée sur ce prochain opus qui se montre plus direct et revanchard que son aîné, Creepy Feelings, qui osait quelques passages plus alambiqués. Le morceau « Nihilist » lance les hostilités sans amorce et nous plonge immédiatement dans une rage sonore portée par une son puissant et précis. Les riffs ciselés et solos rapides du duo Martin/Christophe fleurent bon le vieux Thrash des 80s alors que la voix arrachée de Turie et le jeu de batterie de Jean-François tirent plus sur le versant contemporain du genre. Entre retro et modernité, KORROSIAH a trouvé sa voie dans un Metal véloce et acéré qui fait mouche auprès d’un public déjà bien réceptif aux interventions de Turie. Après neuf salves furieuses et une échappée de jack sur la guitare de Christophe, il est temps de clôturer le set sur la reprise de l’excellent « Into The Pit » de TESTAMENT ! Incisif !

Setlist : Nihilist / Zodiac / Greed / The Grapes Of Wrath / Dreading / Specter / Neurotic Mind / Seal Our Fate / Iron Will / Into The Pit (TESTAMENT cover)

 

La poursuite de l’affrontement se fait avec l’arrivée de MITHRIDATIC ! Changement de registre et rehaussement de l’agression sonore, le Death Metal brutal et blackisant du quintet enfonce le clou dans un Fil toujours plus rempli et agité. Sur le point de sortir leur premier album chez Kaotoxin Records, les deathsters stéphanois poursuivent le débroussaillage de l’extrême entamé avec l’EP The Hunt Is On. Les riffs redoutables de la paire Alexandre Brosse/Romain Sanchez s’agrémentent de lead vicieux et de trémolos obscurs pour un bouillonnement musical mémorable et ce, accompagné par une session rythmique atomique et éclectique dirigée par un Kevin Paradis impérial. Ce dernier, également frappeur chez SVART CROWN, passe en revue, avec un maximum d’impact, tous les tempos du Death, du mid-tempo au gravity blast. Au micro, Guitou tient les commandes d’une voix de fer, alternant growl profond et chant arraché, et chauffe la foule remontée à bloc dès qu’il peut. Hâte d’entendre cette puissance de feu en studio !

Setlist : The Supply… / …For Terror And The Crowd / Broken Glass Rain / Miserable Miracle / Abraxas / Hunting Fever / Funambul Penitent / Hells Compasses Point

Rappel : I Will Harm

 

Pour le dernier assaut c’est HEAVYLUTION qui prend les commandes ! Fort d’un premier album salué par la critique, Children Of Hate, les cinq fantastiques du Heavy français montent sur scène dans un Fil chaud bouillant armés de compos véloces et catchies. Le niveau technique et la maîtrise sont - comme avec les groupes précédents - au rendez-vous, notamment chez les deux tricoteurs de manches Olivier Dupont et Thibault Maurin, ainsi que chez le chanteur Paul Eyssette, véritable frontman aux faux airs de Rob Halford et à la puissance vocale de Bruce Dickinson. La troupe enchaîne les salves Heavy/Speed sur les cavalcades rythmiques du batteur Laurent Descours, et même si je ne suis vraiment pas amateur du genre pratiqué, il faut bien avouer que la machine HEAVYLUTION fonctionne à merveille poussée par un public motivé. En plus d’un set copieux et énergique, le combo termine avec non pas une, mais deux reprises, le « Hallowed Be Thy Name » d’IRON MAIDEN tout d’abord, puis le « Tornado Of Souls » de MEGADETH pour finir en beauté ! Épique !

Setlist : The Call (Intro) / Riffolution / Children Of Hate / Obsession / Spirit Never Dies / Dream Paranoïa / Burn Out / The Eye Will Control / The Exodus / Future Is On Your Side / Hallowed Be Thy Name (IRON MAIDEN cover) / Balls Of Steel / Tornado Of Souls (MEGADETH cover) / Betrayers

 

Tankkore


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/12/2015

Rejoignez nous sur Facebook!