EZ! #41 : CODE: PANDORUM + DA FORCE + [voloDM] + VICI

17 juin 2016 // Club Transbo // Villeurbanne


 

Ez 41 bandeau

 

Comme toute bonne chose a une fin, cette 41ème édition des Heavy Dubstep Night termine la saison et je peux vous dire qu’elle l’a fait avec tendresse et subtilité. Non non, rassurez-vous, c’était de loin l’EZ! la plus dévastatrice de l’année, chaque protagoniste ayant pris un malin plaisir à déflorer ardemment nos cages à miel comme si la fin des temps approchait à grands pas. En effet, l’Apocalypse en musique c’est cette nuit et elle est menée par les quatre cavaliers CODE: PANDORUM, DA FORCE, [voloDM] et VICI !

 

Comme la dernière fois, le public est relativement restreint à mon arrivée mais va rapidement prendre de l’ampleur sous les coups de semonces de [voloDM]. Membre actif du True Lyon Crew, le producteur déploie tout son arsenal de basses létales pour ameuter les spectateurs devant la scène. La sélection est drastique, imposante et ne laisse aucune place pour le papotage mélodique, l’échauffement habituel n’est pas de mise puisque le matraquage Dubstep est déjà en route depuis le début de cette entrée en matière carrément sismique. Ce soir, ça va être méchant, très méchant !

D’ailleurs, ce ne sont pas les deux mécréants interstellaires de DA FORCE qui vont désapprouver, l’un ayant un masque de Stormtrooper, l’autre celui de Kylo Ren. Le Dubstep du côté obscur de la Force est loin d’être une berceuse pour Ewoks, je vous l’assure, il ressemble davantage à un bataillon de droïdes prêt à en découdre avec la Rébellion. En effet, le set duo de l’Empire s’avère nettement plus violent que les titres studios qu’il compose, l’assemblée de bassheadz se retrouve alors transportée à bord de la carlingue d’un chasseur TIE en plein combat. Les propulseurs à basses grondantes font trembler le Club Transbo, transcendés par les tirs assourdissants des drop-blasters et les rythmiques impériales des sentinelles mécaniques ; la guerre des étoiles bat son plein, commandée par un duo anglo-hollandais complètement déchainé et implacable dans la bataille ! Tonight, da force be with us!

Mais qui peut sauver la galaxie ? Dieu, bien évidemment et il est présent ce soir sous l’apparence de CODE: PANDORUM, producteur allemand masqué à la Jason Voorhees mais avec le sourire de l’ange en prime. Certes, nous sommes vendredi, mais pas le 13, pourtant les évènements tournent rapidement au slasher auditif où les teenagers se jettent littéralement dans la gueule du loup, prêts à se faire saigner les tympans. La démence du set était à prévoir mais une fois au milieu, il est difficile de ne pas succomber à cette débauche de basslines acérées et brutales. Malgré un problème de platine qui l’a quelque peu agacé au départ, le Dj ne se laisse pas abattre et teste ses outils de Dubstep killer sur un public en très grande forme et disposé à tous les supplices électroniques. Du charcutage industriel au cyber-tronçonnage, CODE: P nous a revisité le classique de Tobe Hooper pour un Transbo Basssaw Massacre sans les hurlements mais avec les samples symphoniques grandiloquents dont il a le secret. Une heure et quart de mix sauvage où le Club Transbo est devenu la Maison des 1000 Drops !

Mais qui sera donc à la hauteur pour clôturer cette EZ! de fou furieux ? On me souffle Victor Chatain dans l’oreillette et effectivement c’est VICI qui s’installe derrière les platines en dernier empereur de la bass music. Ne vous fiez pas à son sweat coloré et floral, le Dj grenoblois n’est pas venu ce soir pour mettre les orteils en éventail en sirotant un Mojito mais pour faire plier l’armée de valeureux bangers dressée devant la scène. Tel un spartiate revanchard au milieu d’une mêlée perse, VICI frappe fort avec une stratégie imparable : prendre l’ennemi en étau avec des attaques Neurofunk rapides et violentes, dans la plus pure tradition Dutch style, et glisser entre les deux une grosse charge Dubstep frontale pour faire ployer les plus résistants. Inutile de dire que le César de la Drum & Bass est reparti en conquérant, laissant la salle fumante comme après une bataille. Victoire pour Victor. Veni Vedi Vici !

Pour l’habillage visuel de cette boucherie électronique, WSK a opté pour l’esthétisme du noir et blanc avec des textures rugueuses, des booty shake sexy, des éclatements géométriques et quelques pelleteuses, tout de même, pour ne pas trop nous perturber. Beau travail, comme souvent !

 

Mix d'Or de la soirée : CODE: PANDORUM !

 

Tankkore


 

Totaal Rez : www.totaalrez.com / www.facebook.com/totaalrezfrance

EZ! : www.facebook.com/ez.dubstep.night

Code: Pandorum : www.facebook.com/codepandorum

Da Force : www.facebook.com/DAForceDUB

[voloDM] : www.facebook.com/voloDM

Vici : www.facebook.com/djbassvc


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 27/06/2016

Rejoignez nous sur Facebook!