EZ! #26 : MUST DIE! + THE UNIK + WE ARE LAMBDA + SMÔL

6 mars 2015 // Club Transbo // Villeurbanne


 

Ez 26 bandeau

 

Après une CHATEAU BRUYANT PARTY qui a mis tout le monde d’accord, Totaal Rez bat le fer tant qu’il est chaud et propose une EZ! #26 en tout point prometteuse pour entamer gaiement le mois de mars. Au menu du soir, l’américain MUST DIE!, porte-drapeau d’un Dubstep crissant mais mélodique, le français THE UNIK, poulain de chez Château Bruyant Records, le duo grenoblois WE ARE LAMBDA, à l’aise dans l’Electro intimiste ainsi que le lyonnais SMÔL, adepte de Drum & Bass massive.

 

Pour ce vendredi 6 mars 2015, c’est une moitié du duo WE ARE LAMBDA qui vient nous servir l’entrée de cette 26ème EZ! Effectivement, Ryad Kolli est venu sans son acolyte Jules Solinas pour nous présenter ses amuse-gueules électroniques. Étant arrivé aux alentours de minuit, l’ambiance dans le Club Transbo est encore plutôt morne. Peu de monde dans la salle, niveau sonore au rabais et WE ARE LAMBDA qui propose des morceaux trop gentillets pour faire mouche (malgré l’excellent « Modus » de FOREIGN BEGGARS » et le fun « Coco » de O.T. GENASIS), le warm-up s’annonce trop pépère pour mes oreilles affutées aux gros sons. Pas de panique Monique ! Il suffit d’une arrivée massive de spectateurs et d’un « Jah No Partial » de MAJOR LAZER & FLUX PAVILION pour que la fête commence, même si la sélection de Ryad porte beaucoup sur un Dubstep peu puissant qui se contente trop de faire sonner ses drops de manière métallique. Par contre, le « Niggas In Paris » de JAY-Z & KANYE WEST en version Dubstep intense fonctionne toujours aussi bien !

Le Club Transbo est maintenant bien rempli pour accueillir le premier plat de résistance, et non des moindres, MUST DIE! De son vrai nom Lee Austin Bates, le gars d’Atlanta installé aujourd’hui à Berlin, va prendre le relais sans crier gare avec son remix perfide du « Brainbug » de LAXX. Bonnet enfoncé sur le crâne et t-shirt OWSLA (label créé, entre autre, par SKRILLEX) sur les épaules, l’américain ne va pas lâcher les platines de si tôt et nous faire goûter à un condensé de Dubstep virulent (sa collaboration avec ZOMBOY, « Survivors », par exemple), de Trap stépisante groovy à souhait (« Boss Mode » de KNIFE PARTY, imparable) et de titres Electro plus variés (le fraîchement sorti « Take Ü There » de DIPLO & SKRILLEX). Passons sur les débuts d’altercations dans la fosse et les quelques introductions bien commerciales chantonnées par le producteur, pour se concentrer sur les drops concasseurs qui ont grandement nourri un public décidément toujours plus présent et avide de basses. D’ailleurs, MUST DIE! l’a bien compris et semble ne plus vouloir partir de la table de mix !

En effet, cela fait déjà plus d’une demi-heure qu’Adrien Sauvaget aka THE UNIK, t-shirt Vision Recordings (label créé par NOISIA) sur le dos, a installé son matos et soutient son collègue américain sans pouvoir lâcher un seul titre. Mais tout vient à point à qui sait attendre et le second plat de résistance, apporté par le français, est encore plus goûtu que le précédent. C’est simple, il n’y aura aucun faux pas tout au long du set, THE UNIK réussissant à le faire évoluer avec une sélection drastique de qualité pour nos papilles auditives. Le passage de témoin se fait avec une grosse dose de Techstep bien énergique avant de basculer vers un gouffre Dubstep fédérateur rempli de hits en puissance (« Jump Y A Body » de KILL THE NOISE, « Internet Friends » de KNIFE PARTY, « Wild » de SNAILS & ANTISERUM version remix ou encore le « Get Stupid » de EXCISION & SPACE LACES). La pression monte, le public se désarticule sur le dancefloor et les rythmiques frénétiques s’abattent dans le Club Transbo pour lancer la phase Drumstep. Alliance parfaite entre batterie speedée et basses monstrueuses, le genre atomise tout sur son passage et le seul regret est de ne pas avoir eu droit au « Gazoline » du DJ français. La fin du mix se fera avec une Drum & Bass revancharde et attractive, agencement parfait pour se préparer au finish de SMÔL !

Place au dessert, messieurs dames, et c’est le lyonnais SMÔL qui régale ! Représentant du crew Bassleaks, l’homme aux dreadlocks va enchaîner les pistes Drum & Bass furieuses et les assauts Neurofunk implacables pour achever une assistance compacte et infatigable. Difficile d’en dire plus sur le mix tapageur de SMÔL, à part qu’il a pioché dans tous les styles affiliés à la DnB pour un résultat autant hyperactif que pachydermique. Et puis, merci d’avoir diffusé le redoutable remix du « Nasty » de THE PRODIGY par SPOR, quelle claque ce titre !

Un petit mot également sur l’habillage visuel proposé par l’équipe de WSK qui s’est avéré beaucoup plus pertinent et travaillé que la dernière fois. Basé sur la répétition d’images d’engins mécaniques, l’insertion d’éléments abstraits ainsi que le passage au filtre néon de portraits féminins, le vjing du collectif s’est parfaitement ancré dans les différents mix proposés ce soir. Beau boulot !

 

Mix d'Or de la soirée : THE UNIK !

 

Pour la prochaine édition, Totaal Rez a mis les petit plats dans les grands avec une soirée spéciale Circus Records - Grand Central Tour ! Pour l’occasion, le concert se déroulera dans la grande salle du Transbordeur et on y retrouvera FLUX PAVILION, DOCTOR P, FUNTCASE en B2B avec COOKIE MONSTA et KRAFTY MC ! Soyez-là !

 

Tankkore


 


 

Site officiel de Totaal Rez : www.totaalrez.com

Page officielle de Totaal Rez : www.facebook.com/totaalrezfrance

Page officielle des soirées EZ! : www.facebook.com/ez.dubstep.night


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!