CHATEAU BRUYANT PARTY

28 février 2015 // Club Transbo // Villeurbanne


 

Chateau bruyant party

 

En attendant l’EZ! #26 qui arrive vendredi 6 mars, Totaal Rez n’a pas laissé les amateurs de Bass music sur le carreau, loin de là, puisqu’en plus de la 22ème BASS REFLEX, qui se tenait le vendredi 27 au Ninkasi Kafé, l’orga la plus brûlante de Lyon réunissait certains acteurs du label français Château Bruyant Records pour une CHATEAU BRUYANT PARTY des plus chaudes. Au programme de ce dernier samedi de février, le duo TAMBOUR BATTANT, NIVEAU ZERO, VON DIZZLE, MECTOOB et SON OF KICK en invité de luxe, y en a pour tous les goûts !

 

Il est autour de minuit et demi quand j’investis le Club Transbo et c’est VON D aka VON DIZZLE qui est aux charbons devant une foule déjà bien compacte et frémissante. La petite demi-heure passée en compagnie du frenchy de Cergy s’est avérée plutôt enivrante, assez maigre en punch synthétique mais sans pour autant être avare en basses grasses et décapantes. Un warm up sonore idéal pour chauffer les muscles des retardataires avant de passer à la vitesse supérieure.

C’est au tour du duo TAMBOUR BATTANT de s’installer aux platines. Ben Stoker & Chixx font immédiatement monter la pression, l’un s’occupant du mix et l’autre donnant la rythmique à l’aide de pads électroniques. Le set en devient plus percutant, surtout avec la grosse partie Techno énergique qu’ils distillent en début de set. La réaction du public ne se fait pas attendre et la fosse devient une véritable arène à pogos, comportement assez surprenant vu le style pratiqué, notamment lorsque TBBT décélère le tempo pour nous proposer un excellent passage Trap bien groovy. Métalleux ou non, les lyonnais ont un peu de mal à savoir quand jouer des coudes. Bref, je ne vais pas blâmer une ambiance chaude comme une baraque à churros, surtout que le mix complet de TAMBOUR BATTANT s’est avéré varié et tout à fait plaisant avant de laisser place au gros de la soirée.

Effectivement, l’arrivée de SON OF KICK, l’invité spécial, va placer la barre encore plus haut grâce à un mix des plus vitaminés. Déjà, le bonhomme bouillonne dans sa chemise à carreaux, mimant tous les sons qui sortent des enceintes, ensuite, celui-ci nous propose un set d’enfer et nous plonge dans le gouffre incisif du Hip-Hop synthétique. Un changement de style peu étonnant vu que le français aime s’acoquiner avec les rappeurs de toutes nationalité, de FOREIGN BEGGARS à GREMS. Le flow extra-terrestre de ce dernier est d’ailleurs à l’honneur avec l’enchaînement du speedé « 64 » et du forcené « Guacha » (ou SON OF KICK rappe sous le pseudo Micro Coz). Effectivement, à travers les grosses salves d’Electro Rap et de Dubstep urbain, le frenchy n’a pas hésité à balancer ses meilleurs titres, de « Reloaded » à « Shoot People » en passant par le culte « Playing The Villain » en guise de conclusion fracassante. Le public est déchainé et ça tombe bien car le meilleur est encore à venir !

En effet, il y aura un avant et un après NIVEAU ZERO, clairement. Si jusque là les mix proposés étaient dans les veines éclectiques et mélodiques de la bass music, le poulain de Château Bruyant Records va entrer de plain-pied dans la Dubstep la plus brutale pour nous en mettre plein les esgourdes. Fini la récréation les enfants, NIV.0 vient vous mettre la fessée ! Juste le temps d’un « Wild » de SNAILS et ANTISERUM pour que le passage avec SON OF KICK se fasse en douceur, et puis c’est parti pour le déluge de montées épileptiques et de drops gargantuesques. Les basses font trembler la salle et le hachage cybernétique rend la fosse complètement hystérique, le set tape particulièrement dans les séquences les plus bas-du-front pour un bonheur sonore décuplé. Mise à part le « Step One » de LAXX en guise de respiration, le reste du mix est une succession de tartinage Dubstep velu, du « Shadowflame » de EXCISION au « End Of The Line » de son collègue XKORE en passant par le « Brainbug » de LAXX remixé par MUST DIE!. En réalité, il ne manquait plus qu’un bon vieux remix Metal de derrière les fagots pour terminer le set de la plus furieuse des manières, c’est donc le « Davidian » de MACHINE HEAD qui va subir les outrages synthétiques et bienfaiteurs de NIVEAU ZERO pour achever un public éreinté.

Éreinté ? Non, je plaisante, il reste encore du jus au public de cette Chateau Bruyant Party pour accueillir MECTOOB, dernier DJ de la soirée. Beaucoup connaissent le bonhomme en tant qu’humoriste du net chez Studio Bagel et du petit écran à Canal +, mais il fait également partie du roster de Château Bruyant Records. On descend largement d’un cran niveau brutalité dans la Dubstep mais on reste fièrement les deux pattes figées dans le style avec un set plus varié et mélodique mais toujours composé de bons gros morceaux de carnage électronique, à l’instar du « Skull & Bones » de ZOMBOY. Bien entendu, connaissant l’humour de MECTOOB, son set est parsemé d’interjections marrantes comme le « Salut bande de salopes ! » de son collègue La Ferme Jérome, « C’est Mectoob, bande de bâtards ! » ou « ça marche bien, hein ? » usé jusqu’à la corde ! Du fun et du bruit !

 

Mix d'Or de la soirée : NIVEAU ZERO !

 

Tankkore


 

Site officiel de Totaal Rez : www.totaalrez.com

Page officielle de Totaal Rez : www.facebook.com/totaalrezfrance

Site officiel de Chateau Bruyant Records : www.chateaubruyant.com

Page officielle de Chateau Bruyant Records : www.facebook.com/pages/CHATEAU-BRUYANT


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!