BRAINBOT #1 : NEONLIGHT + PYTHIUS + CASSEI + VICI

25 novembre 2016 // Ninkasi Kao // Lyon


 

Brainbot ente te

 

Après avoir manqué trois Heavy Dubstep Night, il était grand temps de revenir sur le front lyonnais des assauts Bass music et quoi de mieux qu’une toute nouvelle soirée estampillée Drum & Bass pour se refaire une santé ! Organisée par deux acteurs majeurs des nuits sonores lyonnaises, à savoir Totaal Rez et Vibes, cette nouvelle messe électronique se nomme BRAINBOT et s’est parée d’un line-up d’exception avec la venue de deux fers de lance du label Blackout Music, le duo allemand NEONLIGHT et le producteur hollandais PYTHIUS ! Pour accompagner ce beau plateau intergalactique, rien de tel que l’élite du djing français avec CASSEI de DnB France et VICI de Bass Jump. Ça va cogner sévère les enfants !

Brainbot cassei

Cassei © GCPLyon

Il est minuit sur les terres glacées de Lyon et les basses grondent déjà aux abords de la station Ninkasi Kao. À l’intérieur, l’arène est encore pratiquement vide mais va rapidement se remplir au son des beats rapides et sous le regard bienveillant des projecteurs rotatifs. Aux commandes de cette première salve sonore, CASSEI de l’unité DnB France, visiblement paré à chauffer le bataillon d’auditeurs qui grossit de minute en minute avec une sélection Drum & Bass montant crescendo en puissance de feu. Qui dit soirée de furieux, dit warm-up de furieux et le Lyonnais prend la peine de nous en mettre plein les esgourdes avec une finition bien Neurofunk qui colle parfaitement au thème de cette première BRAINBOT. Lourd, puissant et addictif, un set qui décrasse les rotules !

Brainbot neonlight

Neonlight © GCPLyon

Pour la suite des opérations tactiques, c’est Jakob Thomser du duo de choc NEONLIGHT qui prend la relève. Envoyé sur notre territoire par le vaisseau-mère Blackout Music, le producteur allemand qui a eu pour consigne de ne faire aucun compromis, assène un mix sombre et violent. Muni d’une nouvelle arme de destruction massive long-format appelée My Galactic Tale, le neuro-soldat de Leipzig débute son assaut musical avec « Neon City », titre orchestral et grandiloquent qui n’est pas sans rappeler la B.O. de Tron : Legacy signée DAFT PUNK. S’ensuit alors une attaque implacable et frontale, largement dominée par des ogives Neurofunk bien senties et quelques tirs Jump-Up en milieu de mêlée ; la guerre galactique fait rage dans la station du Kao et le public bouillant subit, avec grand bonheur, les retombées de météorites provoquées par les hits du combo tels « Critical State », « Bad Omen », « Influx » ou encore le nerveux « Microbots ».

Brainbot pythius

Pythius © GCPLyon

Seulement voilà, l’État-Major de Blackout Music a décidé d’envoyer un second émissaire de sa flotte de combat, à savoir le chasseur de prime Hylke Klazema aka PYTHIUS. Fort du succès de ses trois missions au sein du label hollandais, Abandon, New Order et dernièrement Heresy, le redoutable producteur du plat pays se retrouve à la tête de la BRAINBOT pour diriger le raid imminent. Comme son collègue précédent, il déploie sans ménagement l’arsenal bass music le plus destructeur qui soit. Doté de basslines vrombissantes à souhait, de rafales rythmiques incontrôlables et de mélodies synthétiques, l’effusion sonore orchestrée par PYTHIUS ne laisse personne indifférent dans la fosse et sur le balcon du Kao, chaque nouvelle relance étant plus puissante encore que la précédente. L’énergie diffusée par la foule est proportionnelle à la fureur du set, les pluies de missiles Drum & Bass s’abattent sur la station dans un chaos assourdissant, certains brûlots ayant un impact démesuré sur l’assistance comme « Air Raid », « Abandon » ou l’excellent « Tarkin ». Bien entendu, tout guerrier hollandais qui se respecte ne peut terminer un mix sans une touche de Hardcore, et c’est à grands coups de hardbeat que Hylke délaisse son poste pour l’attaque finale !

Brainbot vici

Vici © GCPLyon

Pour l’ultime bataille, les deux Organisations Hexagonales de Combats Électroniques Nocturnes, Vibes et Totaal Rez, ont décidé de placer le tonitruant Victor Chatain aka VICI comme chef de manœuvre et grand bien leur en a pris. Déjà auteur d’un sans faute lors de l’affrontement féroce de l’EZ! #41, la recrue de l’escouade Bass Jump Crew réitère son exploit avec un set destructeur qui a largement fait ployer les derniers rebelles du dancefloor. Sans compromis, le Dj grenoblois mise sur la force de frappe avec une succession des titres les plus rapides et violents du mouvement Drum & Bass ; en plus des pépites incandescentes créées par la corporation NOISIA (« Running Blind » et « Dead Limit », indémodables) il nous a même gratifié d’une courte décharge Deathcore pour bien mettre en avant sa puissance de feu !

Brainbot pit

© GCPLyon

Cette première BRAINBOT a bien entendu fait la part belle au visuel, avec une scénographie concoctée par L’Octopus. Si le module de fond scène avec les découpes latérales, les projections géométriques et l’écran LED a vraiment créé une ambiance cybernétique réussie, j’émets plus de réserve sur le support devant la table de mix qui, avec le problème d’éclairage des découpes façon circuit électrique et les cadres en bois apparents, donnait une légère impression de travail inachevé. Belle prestation tout de même !

 

Tankkore


 

Totaal Rez : www.totaalrez.com // www.facebook.com/totaalrezfrance

Vibes : www.vibes-culturelles.com // www.facebook.com/vibes.culturelles

Neonlight : soundcloud.com/neonlightmusic // www.facebook.com/neonlightbassmusic

Pythius : soundcloud.com/pythius // www.facebook.com/Pythius

Cassei: soundcloud.com/cassei // www.facebook.com/casseimusic

Vici : soundcloud.com/vc-new // www.facebook.com/djbassvc


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/02/2017

Rejoignez nous sur Facebook!