CHAOS CLAN VS REDUCTUS IN PULVERIS : Vae Victis (Prémices : Dernier Verset)

invaders must die


 

vae victis

 

M’enfonçant rarement, mais sûrement, dans les vastes terres que propose la scène Hip Hop, je veille, à chaque fois, à trouver le chemin adéquat vers le Saint Graal des musiques urbaines. Si, cette année, la route m’a mené vers l’album éponyme du groupe choc anglo-hollandais I AM LEGION (il n’est pas impossible que je vous en reparle d’ici peu), en 2012, il suffisait de rester sagement dans cette chère capitale des Gaules pour voir apparaître la galette bénie par le Dieu Rap. Trêve de plaisenterie, car cet EP nommé Vae Victis (Prémices : Dernier Verset) ne mange pas de ce pain là, au contraire. Né de la collaboration obscure entre le CHAOS CLAN, ancienne gloire du Hip Hop lyonnais, et le duo de beatmaker REDUCTUS IN PULVERIS, ce premier effort se traduit par une synthèse artistique des plus formidables.

En effet, le concept-EP Vae Victis est une plongée ahurissante dans l’univers de la série culte de 1983, V, écrite, produite et réalisée par l’américain Kenneth Johnson. Ici, rien n’est laissé au hasard, comme le scénario concocté par Kenneth Réza Apollyon du duo R.I.P, les visuels magnifiques créés par Fabien Jacques, ainsi que le clip du titre « Envahisseurs (IIème Colonne) » tourné dans la célèbre et grandiloquente Demeure du Chaos ! Et si le fond est minutieusement établi, la forme l’est tout autant : chacun des morceaux est introduit par une piste instructive composée de discours samplés, directement extraits de la série originale, et savamment sélectionnés pour que l’auditeur lambda (comme moi) saisisse l’histoire le plus rapidement possible. L’immersion est donc totale dès l’entame « I.N.V.A.S.I.O.N. (Introduction) » où l’on retrouve l’hypocrite allocution de paix des mystérieux Visiteurs !

Doté de quatre rappeurs aux particularités propres, le CHAOS CLAN évite ainsi toute redondance vocale et déverse ses flows toxiques à travers des textes apocalyptiques extrêmement bien écrits. Une plume de qualité gavée d’allitérations astucieuses - homogène entre le quatuor de paroliers -, qui fait un sacré doigt d’honneur à tous les grands pontes analphabètes du Rap actuel. Les vocaux granuleux de Fayce Le Virus, Cervantes, Héron Pilon et Lexor collent parfaitement au thème d’invasion reptilienne jusque dans le léger cheveu sur la langue de ce dernier. Pour parfaire le tout, la science du refrain fédérateur a été plus que mise en place à l’écoute des excellents « Visiteurs (Ière Colonne) » et « Conspiration Sans Nom (IIIème Colonne) » notamment. Musicalement, la sombre entitée REDUCTUS IN PULVERIS composée par K. R. Apollyon et l’ex-beatmaker des GOURMETS, Tcheep, distille un Hip Hop d’antan à forte teneur en beat lent et contagieux. Les mélodies vicieuses s’insinuent dans le cortex des auditeurs sur « Envahisseurs (IIème Colonne) » et le redoutable « Mental Abduction (IVème Colonne) », quand ce ne sont pas les orchestrations symphoniques qui prennent le dessus (le jouissif refrain épique de « La Résistance S’Organise (Vème Colonne) »). À propos, on reconnaît plutôt bien la patte de Tcheep lors des interludes, surtout sur le stressant « N.O.M. (Nouvelle (H)orde Mondiale) » et le mélancolique « A.M.O.N. (La Bible De Zon) ».

Pour faire court, Vae Victis (Prémices : Dernier Verset) est un opus très complet, du concept travaillé jusqu’au design parfait, qui a, pour seul défaut, de n’être qu’un… EP. De plus, si je vous dis que la version digitale est téléchargeable gratuitement sur le site du groupe (ici) et que la version physique collector est indispensable à tout bon collectionneur,  il est alors impossible que vous ne jetiez pas une oreille à cette merveille de Hip Hop made in France. Chers Frères et Sœurs, partagez la bonne parole reptilienne !!

 

Tankkore


 

 


 

Line-Up : 

Chaos Clan (Paroles) : Lexor, Cervantes, Fayce Le Virus & Héron Pilon

Reductus In Pulveris (Musique) : K. R. Apollyon & Tcheep 

Nationalité : France

Label : Autoproduction

Année : 2012

Tracklist :

01 - I.N.V.A.S.I.O.N (Introduction) 

02 - Visiteurs (Ière Colonne)

03 - R.D.S.S (Race Des Seigneurs Suite)

04 - Envahisseurs (IIème Colonne)

05 - N.O.M (Nouvelle (H)orde Mondiale)

06 - Conspiration Sans Nom (IIIème Colonne)

07 - C.C (Chambre De Conversion)

08 - Mentale Abduction (IVème Colonne)

09 - A.M.O.N (La Bible De Zon)

10 - La Résistance S'organise (Vème Colonne)

11 - E.V.A.S.I.O.N (Outroduction)


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (5)

1. zoskia 23/09/2013

Définitivement à l'opposé du hip hop que je kiff mais le travaille au niveau visuel et conceptuel est vraiment bien foutu. Bonne chro Tank'

2. Cook 22/09/2013

J'ai écouté les quatre premiers titres.

Effectivement quand je parlais de travail de fond sur la musique je pensais plus au traitement mélodique, aux variations rythmiques etc... On entend que c'est travaillé mais il me manque ce petit truc qui te fait revenir quarante fois sur un morceau et te dire: "merde comment c'est composé ce truc...". Après je suis conscient que ce n'est pas le but du rap en général et que tout le monde n'a pas la même approche de la musique.

Même si je n’adhérais probablement jamais à ce genre pour les raisons citées plus haut j'ai une bien meilleure opinion de la scène française grâce à ce Vae Victis (donc quelque part on peut dire qu'ils ont réussi leur coup).

3. Tankkore 22/09/2013

Merci à vous !!

Effectivement la musique est souvent en retrait par rapport aux textes, mais il y a quand même un gros travail de fait (pas forcément sur "Envahisseurs") mais sur "Mentale Abduction" et "La Résistance s'organise" par exemple. D'ailleurs le Rap avec des textes pourri est une aberration vu qu'il n'y a rien à sauver :)

Tu l'as écouté en entier où tu as juste regardé le clip ?

4. Cook 22/09/2013

C'est vrai que pour du rap/hip hop je serais presque prêt à adhérer si ce n'est le problème intrinsèque au rap (attention ceci est complètement subjectif) c'est à dire une mise en second plan de la musique (pas qu'elle soit mauvaise, mais plutôt qu'elle manque de travail en profondeur). Et comme ce constat est en fait un élément même de la démarche artistique qu'est le rap ben je ne pense pas y trouver mon bonheur avant longtemps. L'avantage qu'a cette formation est que son thème sort du lot (et touche plus ma corde sensible) et pour un groupe du genre j'ai tenu jusqu'à la fin.

PS: Ce Vae Victis me rappelle mon enfance, merci Tank'.

5. Toïshiro 22/09/2013

Je plussoie à tout ce qui fut dit! prod de qualité, Art délirants, Flow et texte qualitatif, la résistance une fois encore viens de Lyon!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/03/2016

Rejoignez nous sur Facebook!