LES ENFANTS DES TÉNÈBRES : Clowns Tristes

le pitre du côté obscur


 

clowns tristes

 

Je pensais qu’il serait difficile de parler d’un projet auquel on a participé, même que graphiquement, et puis je me suis rappelé que sur Acheron nous cultivons la subjectivité alors qu’elle semble bannie dans les autres pépinières à chroniques. Donc oui, je me suis occupé de l’illustration et du design du premier album des ENFANTS DES TÉNÈBRES. Pour ceux qui suivent un tant soit peu le webzine, vous vous souvenez sûrement de Tcheep - le beatmaker lyonnais avait participé aux productions de Vae Victis (Prémices : Dernier Verset), premier EP-concept réunissant le CHAOS CLAN et REDUCTUS IN PULVERIS chroniqué ici - et bien c’est encore lui qui se cache derrière les instrus de ce Clowns Tristes. Sur le devant de la scène ce sont les deux frères lillois Arom et Blazé qui tiennent le mic et comme on pouvait se l’imaginer, leurs textes ne respirent aucunement la joie de vivre. Mesdames et messieurs, bienvenue chez LES ENFANTS DES TÉNÈBRES !

Une courte et sombre introduction nous fait pénétrer dans le chapiteau décrépit du trio et « Applaudissez » se révèle à nos oreilles par un orgue gothique et des rires machiavéliques. Mais où sommes-nous tombés ? Dans un cirque de détraqués mentaux où règnent la misanthropie pour les gens normaux et la culture de la différence. Ici, on ne rigole pas ou alors d’un humour noir crispant, les deux MCs s’agrippent à leur paroles défaitistes et plombantes comme un poivrot à sa bouteille de vinasse et Tcheep distille ses productions les plus obscures et mélancoliques. D’ailleurs, il y a deux catégories de morceaux sur ce Clowns Tristes, et la première se retrouve sur « Reptiles Des Villes », « 1 Question 100 Réponses », « Clowns Tristes » et « Entracte I », où un piano épleuré vient déverser ses mélodies mélancoliques, rappelant, d’après ma modeste culture, une certaine frange pessimiste et juste du Rap français. Seul « Couche Tard », avec ses mélodies à la flûte plutôt guillerettes, se veut dans une veine plus « positive ».

Le reste des titres, par contre, se fait plus noir et aliénant, comme si le créateur sonore lyonnais était, cette fois-ci, descendu dans sa crypte musicale pour parfaire ses samples old-school. Et vous pensez bien que c’est cette partie, plus ténébreuse encore, qui m’a le plus plu dans ce Clowns Tristes. Chaque titre serpente dans les abîmes du Hip Hop avec ses propres atouts : « Applaudissez » se pare de chœurs oppressants répétant inlassablement « les enfants des ténèbres » lors du refrain, « La Pratique » prend racine dans un clavier hypnotique, mystique et scintillant, « Des Cornes Sous Mon Auréole » se voit ajusté d’une guitare et d’une voix saturées et le court « Poltergeist » semble disjoncter à coup de chant d’opéra et autres samples épileptiques. Ne reste plus que mon trio favori, à savoir le grinçant « Prince Charmant », ode à l’amour dotée d’un sifflement vicieux et envoûtant, le toxique « État Second » à la prod old-school horrifique ainsi que l’hypnotique « Vie Oblique », hymne à l’échec construit sur une mélodie magnifique aux accointances orientales, renforcée par des chœurs religieux sur le refrain.

Voilà, vous êtes enfin sortis de ce carnaval de défaitisme emmené par les flows insistants et acides des maîtres de cérémonie Arom et Blazé, bien loin des egos trips incompréhensibles de banlieusards, et escorté par les beats rustiques de l’hyperactif Tcheep. Oserez-vous entrer sous le chapiteau ? Car « même les curés ne se frottent pas aux enfants des ténèbres ! »

 

Tankkore


 

 

 


 

Line-Up : 

Arom & Blazé : Chant

Tcheep : Musique

Nationalité : France

Label : Autoproduction

Année : 2012

Tracklist :

01 - Ouvrez Les Portes

02 - Applaudissez

03 - Prince Charmant

04 - Reptiles Des Villes (feat. Yeros)

05 - Entracte I

06 - Couche Tard (feat. Ripynt)

07 - La Pratique

08 - État Second (feat. Liqid)

09 - Des Cornes Sous Mon Auréole (feat. Butch)

10 - Entracte II (feat. Bonetrips)

11 - 1 Question 100 Réponses

12 - Vie Oblique

13 - Poltergeist

14 - Clowns Tristes

15 - La Fin


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (10)

1. Tankkore 22/04/2014

Merci Asoth, cool de te voir ici !! Fais comme chez toi !

J'ai encore d'autres bonnes cames de rap français underground dans ma besace, se sera pour les prochaines fois ! Penche-toi aussi sur le "Vae Victis" du Chaos Clan tu vas kiffer je pense.

2. asoth 22/04/2014

Continuez à cultiver la subjectivité c’est une bouffé d’oxygène.
Merci pour cette découverte (c’est mon fils qui va kiffer !) et oui ! Asoth : Fan invertébré de rap je vous l’avais pas encore faite celle-là ! The W (U) est mon amulette. (Ça vous en bouche un coin, non ? bande de coincés !).
Crispant, plombant, oui et c’est très bon ça !
En revanche et nonobstant (putain j’adore ce mot !) une petite faiblesse sur les samples et les ambiances. Mais les textes sont si bons que ça fait passer la pilule. (Et oui le rap c’est avant tout des paroles…..) Si en plus y a une vraie musicalité c’est le bonheur absolu.
J’aime la pochette mon tankounet et je mesure le travail en tant qu’utilisateur quotidien de AI et de PSD.
Ah vous me faites du bien et LEDT encore plus !

3. Tankkore 22/04/2014

Je vais m'entraîner au rap, t'inquiète pas pour ça !!

4. zoskia 21/04/2014

"Dj Cook" j'imagine bien le truc bizarrement, caché derrière les platines :)

5. Cook 21/04/2014

Fait gaffe mec les mauvaises idées ça me connaît xD. Me faut juste un gus capable de raper, le reste je m'en occupe ^^

6. Tankkore 21/04/2014

Faudrait inventer le Rap Technique...

7. Cook 20/04/2014

Après c'est une question de sensibilité je me refais souvent les Static X et on peut pas dire que se soit très riche niveau compo' ^^ (la nostalgie peut être ?). Ce que je trouve dommage c'est que je n'ai jamais posé les oreilles sur du Rap qui m'en mette plein la tronche (en Electro y a des courants très pointilleux du point de vu de l'écriture donc j'y trouve mon bonheur) pourtant y a des éléments que je trouve très intéressants. Bref je suis toujours curieux sur ces genres que je ne connais pas bien, merci pour les découvertes Tank' !

8. Tankkore 19/04/2014

Merci messieurs !!

Je comprends très bien ton ressenti Cook, on en avait déjà parlé sur la chro de "Vae Victis" et effectivement, musicalement ce n'est pas très riche, c'est une boucle qui tourne avec un beat bien old-school... Mais pour moi, comme dans l'Electro ou le Metal (dans sa forme la plus simple), si la boucle/riff/sample est bon, ça ne me dérange pas qu'il tourne à l'envie, surtout dans le Rap et l'Electro où c'est la base musicale du morceau. Après je comprends tout à fait que ça puisse lasser les gens !

9. Cook 19/04/2014

Je rejoins ZoS sur tous les points. Mais j'ajouterais que j'aime beaucoup les instrus (même si ça mériterait un travail de composition pour éviter toutes "ces boucles", évidemment on entre dans un contexte où les paroles ne sont pas forcément la priorité, donc c'est une critique tout ce qu'il y a de plus subjectif). En fait ce genre d'oeuvre cristallise exactement ce qui me dérange dans le hip-hop/rap/electro (mélangez ce que vous voulez): je pourrais adhérer sans restriction si je m'ennuyais pas par manque de folie en terme d'écriture (de la musique hein, pas des paroles).

10. zoskia 18/04/2014

Super boulot pour la chro ET pour l'artwork Tank', j'adore le coté cirque macabre. Bon, en revanche musicalement c'est pas ma came même si j’adhère vraiment aux paroles relativement acide.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/03/2016

Rejoignez nous sur Facebook!