MERLE, ROBERT : Fortune de France

la fortune vous sourit

 


 

Pour cette critique littéraire, nous allons parler d'une série de livre retraçant une fresque historique qui s'étend de 1547 à 1661. Je vais vous parler ici du premier volume paru en 1977 : Fortune de France (l'éponyme donc).

 

merle

 

Commençons par une petite présentation de l'auteur. ROBERT MERLE est un écrivain français originaire de Tebessa, en Algérie française, né le 28 août 1908. Après des études de philosophie à Louis-le-Grand, il prépare un doctorat en lettres sur OSCAR WILDE (le monsieur est agrégé d'Anglais). Il est fait prisonnier à la fin de la Seconde Guerre Mondiale et devient professeur lorsque les hostilités sont terminées. Il écrit la série Fortune de France après plusieurs autres productions littéraires comme le théâtre et le roman.

Ce premier volume de la série se concentre sur la période entre le décès de François Ier en 1547 et s'achève un an après l'entrevue de Bayonne en 1565. C'est donc une courte période qui va coïncider avec la naissance, puis l'enfance, du personnage narrateur : Pierre de Soriac. Ce premier tome est logiquement consacré à l'introduction du contexte historique, mais aussi narratif, allant aux origines des péripéties futures, tant dans la grande que la petite histoire. Car l'objectif que l'on ressent à force de lecture, est la constante influence des événements historiques sur la vie plus anecdotique des protagonistes du récit. En effet, même si l'on suit la vie de seigneurs (le père du narrateur deviendra baron), on est loin de la cour royal puisque l'action se situe principalement dans le sud, plus précisément dans le Périgord.

C'est d’ailleurs un point important. Déjà parce que les descriptions de l'auteur de cette région sont riches en détail et incitent au voyage, mais aussi parce que ROBERT MERLE a tenu à rédiger son roman dans la langue du XVIème siècle (enfin surtout dans la syntaxe même si de nombreux éléments orthographiques de l'époque sont ajoutés). L'auteur insère même quelques dialogues dans la langue du pays. Et c'est l'une des forces de ce roman. La narration est originale et bien menée, il n'y a pas une minute d'ennui malgré une œuvre dense qui pourrait vite devenir confuse. Les personnages sont hauts en couleur et donne une vraie vie à cette France qui croule sous les cadavres dû à la peste et aux guerres civiles et religieuses.

Voilà une bonne transition. Si la trame principale se focalise sur la vie au château de Mespech, l'arrière-fond historique n'est pas en reste. Le XVIème est un siècle sanglant marqué par le conflit entre catholique et protestant. Les faits historiques sont nombreux dans ce roman mais ils sont toujours évoqués judicieusement apportant leur pierre à l'édifice grandiose de ROBERT MERLE.

Je vous conseille cette œuvre qui m'a fait passé de bon moment, notamment grâce à cette langue si riche ainsi que son fond historique fourni qui laisse tout de même la place à un récit de jeunesse remplit de questions encore actuelles et pertinentes avec, pour fondement, la tolérance. A lire.

 

Cook


 

Auteur : Robert Merle

Editeur : Le Livre de Poche

Année : 1977

Decitreredim


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!