GAULON, PIERRE : Blizzard


 

C1 blizzard 2 bd

C1 blizzard bd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imaginez. Dans un paysage enneigé, au milieu d'une vaste forêt, un garçon, et un magicien répondant au nom de Blizzard, vivent une vie de réclusion pour échapper au tyrannique Inquisiteur qui a pris le pouvoir du royaume. Mais un beau jour, une attaque est menée contre eux afin de capturer Blizzard, l'un des derniers magiciens à avoir survécu aux Guerres Madrières.
Par ailleurs vit Iak, un jeune homme dont le père est mort et dont le village a été rasé par l'armée du tyran. N'ayant plus rien à perdre, il se lance sur les routes avec Givre, son tigre à dents de sabre, en quête d'une vengeance contre l'Inquisiteur à qui il compte bien faire rendre gorge.

Voilà ce que nous propose Pierre Gaulon pour ce premier tome de la saga Blizzard. Des destins croisés, des révélations et des paysages enneigés. En à peine 280 pages, l'auteur prend le temps d'installer la trame principale d'une intrigue qui s'annonce fournie et riche en rebondissements. Nous suivons, dans ce livre 1 : Le Secret Des Esthètes, deux personnages principaux, et un nombre incalculable de personnages secondaires. Ceci dit, tout est parfaitement clair, car des groupes se forment (et se déforment la plupart du temps), mais l'auteur nous fait suivre tout ce beau monde d'une façon limpide malgré les changements de lieux. Pierre Gaulon maîtrise parfaitement son récit et arrive à donner à chaque personnage un espace relativement important au sein de l'histoire pour que tout le monde y trouve sa place. Le style et la structure narrative sont simples pour ce premier volet, chose qui changera pour le tome deux. Il s'agit ici d'entrer dans l'histoire et de se familiariser avec le monde de Blizzard.
L'auteur nous livre une intrigue assez riche pour ce volet. Une vengeance pour l'un, une aventure en forme de quête initiatique pour l'autre, les deux héros seront souvent confrontés à la dure réalité imposée par l'Inquisiteur qui a instauré un climat de terreur dans le pays. Pierre Gaulon s'inspire ouvertement de notre Histoire à proprement parler et décrit la vie comme elle peut l’être dans un État totalitaire. Propagande, contrôle des masses, l'auteur n'hésite pas à nous expliquer le fonctionnement de tout cela pour nous immerger un peu plus dans l'esprit dérangé de l'Inquisiteur. Très bon travail de ce côté-là, qui donne de la crédibilité à l'histoire.
Mais Blizzard c'est aussi (surtout) une ambiance, des décors et la nature. Comment chroniquer ce livre sans parler de la neige, omniprésente, des montagnes et de la forêt ? Des vastes plaines enneigées aux grottes creusées par les Esthètes, le lecteur vit le voyage en même temps que les personnages. Il est impossible de lire ce livre sans ressentir un courant d'air gelé sur la nuque et d'avoir la sensation d'avoir les pieds trempés. C'est sans conteste le point fort du livre.

Concernant le tome deux, nous reprenons là où nous nous étions arrêtés, et retrouvons les personnages dans le même bordel qu'à la fin du premier tome. L’invasion des Erzats (des guerriers mi-homme mi-bête) est imminente. La guerre est proche. Chasseur, lui se trouve toujours dans les grottes Esthètes en compagnie de Fendre'oc après l'attaque d'un mangeur de lumière (franchement, ça claque comme nom de créature). Iak de son côté, est en plein dans le tournoi organisé par l'Inquisiteur et est toujours épaulé par Juliette, Isidor et Grisain, un noyau dur de résistants bien décidé à déclencher une révolte.

Dans ce tome-ci, Blizzard : Les Guerres Madrières, l'auteur passe la seconde et nous livre un récit beaucoup plus nerveux et guerrier que le premier. En effet, ici, le texte est entrecoupé de chroniques racontées par Fender'oc concernant les Guerres Madrière auxquelles il a participé. Nous sommes donc sur une structure narrative totalement différente du premier volet, qui à côté paraît un peu plus classique au final. Nous switchons entre le règne de l'Inquisiteur et celui de Jamses. Ces annales nous plongent dans l'enfer du siège de Madre à l'époque où les Erzats n'étaient encore qu'une race dont les points faibles étaient ignorés. L'auteur en profite pour nous donner quelques petits cours de stratégie militaire (chose que j'apprécie particulièrement) et nous dévoile encore un peu plus son côté « pédagogue ». Il en va de même pour l'économie et tout ce qui touche au système gouvernemental, Pierre Gaulon, prend le temps d'expliquer les tenants et les aboutissants de la stratégie politique.
Même si ce tome est un peu moins subtil que le premier, celui-ci a le mérite de nous faire découvrir le continent avant que celui-ci ne se trouve transformé par l'Inquisiteur, ce qui permet au lecteur de s’aventurer ailleurs que sur de la glace.
En revanche pour l'autre partie de l'histoire (le règne de l'Inquisiteur), le froid est toujours bien présent. Les protagonistes sont toujours dans une situation tendue dans la ville d'Hasfar et essaient tant bien que mal de trouver un plan pour atteindre leur cible.
Bien entendu, des révélations importantes seront faites, et tout porte à croire que le prochain tome sera le bon, en un mot : GUERRE !

Pour le moment, pas vraiment de fausses notes pour ces deux premiers volets de la saga Blizzard. L'univers tient la route et nous pouvons compter sur l'auteur pour développer sur un nombre de sujets divers et variés (de la politique à l'histoire), ce qui donne au final, une histoire vraiment riche. En attendant le tome trois, si vous êtes amateur de fantasy, je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur Blizzard, en plus les bouquins sont magnifiques, alors pourquoi attendre ?

 

Zoskia


 

 Auteur : Pierre Gaulon

Editeur : MNÉMOS

Année : 2015

Site de l’auteur : http://www.pierregaulon.com/

decitre logo  decitre logo


 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/10/2015

Rejoignez nous sur Facebook!