DAU, NATHALIE : Source des Tempêtes


 

378

 

Voyez un peu. Votre serviteur est tranquillement assis dans son canap’ devant un bon vieux concert, quand soudain son téléphone retentit pour annoncer l’arrivée d’un mail qui lui propose de chroniquer "Source des Tempêtes" de Nathalie Dau.
L’expéditeur m’annonce que le roman donne dans la dark fantasy et me joint quelques photos du bouquin.
Mon cerveau analyse l’image. Le bougre (il se reconnaitra) sait s’y prendre avec moi, j’accepte dans la demi-seconde.
Je décolle mes yeux des photos mais le rouge sombre de la couverture est encore encré à mes rétines, les dragons noirs sont en surimpression sur le mur blanc en face de moi, l’objet est magnifique, encore un très bon boulot niveau design signé Les Moutons Electriques. Une carte est présente ainsi que d’autres dragons qui nous suivront tout au long du livre.
Pourtant Nathalie Dau reste inconnue au bataillon pour ma part, et c’est après une rapide recherche que je m’aperçois que la Dame n’a pas chômé, et croyez-moi sur parole, c’est le moins que l’on puisse dire.
Entre les nouvelles, les romans et son parcours personnel, l’activité de Nathalie Dau est impressionnante même si c’est sur son nouveau roman (qui n’est pas vraiment nouveau puisqu’il s’agit d’une nouvelle édition augmentée d’un de ses romans déjà publié) que nous allons nous concentrer. 

"Source des Tempêtes", pour le présenter, est un roman dans la plus pure tradition fantasy avec son lot de dragons, de magiciens, de décors grandioses, de trahisons et de quêtes initiatiques. Si l’on pouvait résumer l’intrigue au plus simple, nous pourrions dire qu’il s’agit de l’histoire de Cerdric, jeune homme Réfractaire à la magie, fils indésiré (et indésirable), que la vie n’a pas gâté. Celui-ci consigne son parcours et ses exploits dans Le Livre Blanc des Tirbald qui sert de support à l’histoire. Le lecteur suit Cerdric de sa naissance jusqu’à l’âge adulte, l’accompagnant au travers des moments difficiles (c’est un euphémisme) et partage tous les états d’âme de son jeune héros, qui va découvrir la dure réalité de sa venue au monde : il devait être l’enfant d’une prophétie mais au final, il ne l’est pas.
Quoi qu’il en soit, ce garçon a un destin et il se retrouve rapidement sur les routes afin d’aller à la rencontre de celui-ci.

Pourquoi résumer le livre en si peu de mots ?  Simplement parce que "Source des Tempêtes" est un livre riche en intrigues et en rebondissements et qu’il faudrait six pages entières pour faire cette chronique… L’auteure mise beaucoup sur son scénario travaillé qui nous offre toujours quelques surprises afin de relancer l’intérêt du lecteur, entre cliffhanger de fin de page et révélations fracassantes, Nathalie Dau mène sa barque (et son lecteur) dans des chemins sinueux et arrive à asseoir une histoire solide qui pose les bases de ce premier tome.
Et comme il n’y a pas de bonnes histoires sans bons personnages, forcement, "Source des Tempêtes" en regorge.
Le nombre de protagonistes est assez impressionnant mais la question est de savoir comment l’auteure est arrivée à les traiter sans que l’un ne prenne plus d’importance que l’autre ? Encore un joli coup de passe-passe qui révèle la facilité de Nathalie Dau à gérer son roman. Alors certes, Cerdric reste le personnage principal (enfin presque… puisque le roman nous réserve beaucoup de surprises) mais ceux qui l’entourent sont finalement aussi indispensables au déroulement de l’intrigue puisqu’ils servent en général à  déterminer le contexte (souvent dangereux) où le héros va évoluer.
Certains d’entre aux en revanche ont un rôle beaucoup plus important et entrent dans l’histoire sans forcement que l’on s’y attende. Ils donneront à Cerdric sa véritable place dans l’histoire. Entre le mystère qui entoure son père, et sa mère tyrannique qui n’hésite pas à lui faire payer sa venue au monde, les moments durs sont difficiles pour le lecteur autant que pour le jeune homme, perdu au milieu d’une histoire qui reste floue, puisqu’elle mélange prophétie, mythologie et magie.
L’autre élément important de ce "Source des Tempêtes"  est la plume délicate d’une auteure qui sait parfois se montrer très dure.
Le contraste entre les passages décrivant une nature magnifique et les scènes d’une violence dérangeante est surprenant. Ces deux facettes sont bien visibles et donnent au roman son identité. Le fait que la violence soit présente renforce le sentiment d’insécurité, par l’oppression et la peur d’une barbarie omniprésente. Nathalie Dau arrive à créer un malaise qui pousse le lecteur à tourner la page suivante afin d’échapper aux multiples dangers présents dans le monde du roman.
A contrario, quand l’auteure décide de planter le décor avec de longs passages descriptifs, l’esprit du lecteur s’évade et met de côté la peur pour profiter de l’invitation à voyager.

Mais ce style particulier peut être parfois un peu pesant pour le lecteur non averti. "Source de Tempêtes" est un roman dense et complexe à tous les niveaux et l’écriture aussi n’est pas facile d’accès. Les personnes cherchant du direct et sans fioriture auront du mal à rentrer dedans car l’auteure prend le temps de poser les choses, ce qui donne lieu parfois à quelques longueurs.
La structure du roman elle aussi présente quelques difficultés. Par exemple, quand nous pensions en avoir fini avec une partie, un élément nouveau fait son apparition sans crier gare. Alors bien sûr, ces éléments sont en rapport avec l’histoire mais ils peuvent donner la sensation de ralentir un peu la lecture déjà éprouvante moralement.

C’est pourtant avec un "Source des Tempêtes" très complet que Nathalie Dau arrive chez Les Moutons Electriques. Un véritable roman de fantasy, bien pensé, travaillé et qui a le mérite d’arriver à  nous faire ressentir des choses. De plus, l’objet est magnifique et ne manquera pas d’attirer les regards, bien placé dans une bibliothèque. 
Je persiste cependant à penser que ce livre ne s’adresse pas au public néophyte souhaitant s’initier au genre. Ici, la fantasy côtoie l’historique et la complexité du roman mêlée à la violence frontale qui s’en dégage pourraient décourager le lecteur cherchant simplement des nains forant une mine à cul de montagne (c’est très réducteur, je sais).
En résumé, si vous cherchez un roman bien écrit qui vous procurera des sensations fortes, n’hésitez pas à vous jeter sur ce "Source des Tempêtes", il y a fort à parier que l’expérience ne vous laissera pas indifférent, j’en suis certain.

 

 

Zoskia

Mots-clés : chronique avis livre littérature dau fantasy acheron moutons electriques


 

 Auteur : Nathalie Dau

Editeur : Les Moutons Electriques

Année : 2016

Page wiki de l'auteure : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nathalie_Dau

decitre logo 


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. Cook 05/04/2016

Ca me fait penser au cycle de la Citadelle des Ombres (ou l'Assassin Royal) de Robin Hobb: suivre un personnage de sa naissance à sa mort (le cycle n'est pas fini, mais ce serait une fin logique). Et l'idée me plaît assez. Lorsque c'est maîtrisé on s'attache au personnage non pas forcément parce qu'il nous plaît, mais surtout parce qu'on souffre et on se réjouit au grès de ses aventures. J'avoue que je suis assez curieux pour celui-là. En plus ça vient des Moutons...

2. zoskia 30/03/2016

Merci mon Tank, hésite pas si tu veux le lire :)

3. Tankkore 30/03/2016

Encore une très bonne chronique qui donne envie de se plonger dans ce "Source des Tempêtes" !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 11/04/2016

Rejoignez nous sur Facebook!