TORMENTUM : Dark Sorrow

du bon et du mauvais, comme dans le jeu en fait...


 

Pour ceux qui s'attendaient à la suite des tribulations de la bande à Kelly Shaefer vous allez être déçu. Mais ne vous inquiétez pas j'y reviendrai ! Aujourd'hui nous allons nous intéresser à un Point&Click à l'ambiance morbide et fascinante. Le jeu s'intitule Tormentum : Dark Sorrow (tout un programme), et il est produit par un petit studio du nom de OhNoo Studio basé en Pologne. L'immense équipe au commande du soft est composée de trois membres, et on peut dire qu'ils ont abattu un sacré boulot. Alors certes Tormentum (on l’appellera comme ça maintenant) ne tient pas la comparaison avec les dernières sorties du genre de Deponia en matière de pointer/cliquer, cependant il serait dommage de passer à côté.

 

Tormentum dark sorrow

 

Le jeu est beau, mais d'une façon toute particulière. Certains objets et certains décors manquent de finesse, mais elles font un bien maigre contrepoids face à l'étrange aura que la plupart des tableaux distillent. Les sites spécialisés rapprochent le style graphique du soft à celui du Suisse H.R Giger par exemple. Il est vrai que le rapprochement semble convenir, toutefois il ne faut pas limiter le visuel de Tormentum à cette seule référence. En effet d'autres éléments rappellent des univers médiévo-fantastiques plus classiques (dans un style assez sombre) et bienvenus. La beauté des tableaux ne seraient rien sans une bande son adéquate. Malheureusement de ce côté là on passe du commun, avec des atmosphères glauques soutenues par une musique lugubre et éthérée, à des compositions plus travaillées, notamment celle dans la tour du lézard (vous verrez bien quand vous y serrez). D'ailleurs parlons-en de ce lézard, ou au moins des personnages. L'animation de ces derniers est d'une rigidité d'un autre temps. Heureusement la curiosité et la diversité du bestiaire que propose le jeu nous maintient immergé dans l'univers étrange de Tormentum, enfin excepté les gardes du château qui ne ressemble à rien. Pour les dialogues on repassera : vous n'avez pas de choix à effectuer et à part vous donner des indications sur la marche à suivre, ou faire des discours vaguement philosophiques, ils n'ont aucun intérêt (bon ils remplissent toujours leur fonction première, c'est déjà ça, non ?). La courte durée du jeu s'explique par la simplicité des énigmes, dont les indices pour les résoudre ne seront pas difficiles à trouver, en général juste à côté des casse-têtes. La seule raison de vraiment s'attarder sur le jeu est de changer les rares choix que vous faites durant l'aventure, ce qui débouchera sur une fin différente (il n'existe que deux conclusions à ma connaissance). Il ne sera pas bien compliqué de se tromper dans vos dilemmes, mais ne vous trompez pas à la fin sinon il faudra recommencer du début.

Qu'est-ce qui justifie alors mon enthousiasme de l'introduction ? Eh bien le jeu est assez clair sur les objectifs à remplir et sur les moyens que vous avez d'y arriver, ce qui dans des jeux du même genre manque parfois. Alors certes ça réduit d'autant plus la durée du soft, mais on y revient finalement pour débloquer les deux fins et profiter de certaines ambiances très réussies. Je le conseille à ceux qui aiment le Point&Click, où il n'y a pas besoin de se creuser les méninges pendant une nuit entière sur une énigme.

 

Cook



 


 
Développeur & Editeur :
OhNoo Studio

Année : 2015

Genre : Point&Click

Supports : PC


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. zoskia 26/03/2015

Je dirais même qu'une pointe (& click) de Clive Barker se fait sentir dans l'ambiance. A tester.

2. Tankkore 26/03/2015

L'univers me plaît carrément (bizarre tiens !), on dirait un mix entre du H.R. Giger (effectivement), les niveaux des Castlevania en plus torturés et certains visuels de Pär Olofsson !

Mais bon, y a pas sur Mac... bonne chro tout de même Cookie !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 25/03/2015

Rejoignez nous sur Facebook!