METALLICA - THROUGH THE NEVER de Nimrod Antal


 

through the never

 

Au départ septique, pour ne pas dire moqueur (carrément méchant en fait), lors de la découverte de la sortie en salle du film, mon jugement s’est révisé en : « après tout ça peut pas être plus décevant que St Anger ou Lulu », jusqu’à arriver à aller le voir avec un enthousiasme non dissimulé...

Déjà, pour remettre les choses dans leur contexte, METALLICA est un peu (beaucoup) mon papa musical ! J’ai commencé le métal à 15 balais avec eux, mon premier prof de gratte s’appelle Hammett et aujourd’hui encore mon jeu de gratte vient beaucoup de lui, un certain ZoSKiA pourrait vous en parler. Bref, tout ça pour dire que niveau objectivité je ne peux pas être à 100%, mais quand même, je n’ai pas de mal à critiquer même mes parents.

Coupons tout de suite court au suspense, s’il en est... si tu viens au cinéma voir un film d’action sur fond de METALLICA, passe ton chemin ! Idem si tu t’attends à une histoire, même juste un truc qui ressemble de près ou de loin à un scénario... il est inexistant. Sur un peu plus d’une heure et demie de film, cela se condense en 15 min grand max... Si si, croix de bois, croix de fer, si je mens j’achète de le collector de St Anger !!!

En revanche, le concert « fictif » des Four Horsemen est vraiment pas mal. Si tu aimes METALLICA en concert, tu retrouves tout ce qu’il faut, là où il faut. Plus quelques ingrédients tout à fait sympatoche comme, par exemple, les emblèmes des albums mythiques (la statue de ...And Justice For All, la chaise électrique de Ride The Lightning avec des Teslas qui l’encercle). Notez également que l’effet 3D est bien jaugé, le rendu est fluide et efficace et , du coup, apporte un vraie plus. J’ai vu Metalloche 3 fois en live et 12000 fois en DVD et là, l’IMAX 3D, arrive à donner une dynamique de live vraiment agréable, impossible à avoir sur un DVD même en HD avec la TV qui va bien !

Enfin, la setlist. Rien à dire... les classiques sont là. Une rumeur tourne comme quoi les morceaux sont tronqués, il n’en est rien à une exception près, j’ai même été surpris sur ce point d’ailleurs. Pour ceux qui connaissent quelques pirates du groupe, on sait qu’il n’est pas rare d’avoir des medleys, cela fait partie du genre de show que fait Metalloche. 

Conclusion, visuellement très esthétique car travaillé pour l’occaz’ et les moyens ont été mis à dispo, du métal au ciné ça envoi du Pathé sonore (sans faire de jeu de mot pourrave). L’histoire est à chier mais, heureusement, elle est tellement anecdotique que ça passe comme un doigt dans un cu –curbitacé. Si tu connais Metalloche en cd ou en DVD et que tu ne les as pas vus en vrai et que tu aimes le groupe (sans rentrer dans les polémiques de metalleux de comptoir), va le voir. Si tu les as déjà vu en live, tu trouveras ça sympa. Si tu ne peux pas blairer Metalloche, je me demande bien ce que tu fous sur ce cinoche-report !!! Mais je te remercie d’être allé au bout.

 

Fok


 


 

Réalisation : Nimrod Antal

Pays : États-Unis

Année : 2013

Genre : Musique / Action


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/07/2016

Rejoignez nous sur Facebook!