[Carte Blanche Fr/En] Axiom Rotting

Axiom Rotting

Écriture originale de Emir Toğrul

Traduit par Cook

 

       Un homme de vingt cinq ans qui vient juste d’emménager sort de chez lui. Au croisement d'un large boulevard, un bar confortable retient son attention, il entre. Il s'assoit au comptoir et commande à boire. En balayant la pièce du regard il aperçoit une femme seule. Il s'approche d'elle, son regard est triste. Quand l'homme arrive près d'elle, il lui dit que de loin il lui semblait l'avoir vu pleurer. Elle ne répond rien et baisse les yeux sur la table. L'homme lui demande pourquoi elle paraît si accablée, ce à quoi elle rétorque qu'un malheureux événement est arrivé ce jour-là. Il lui propose son aide, mais elle refuse d'en parler. L'homme lui promet de ne pas revenir sur le sujet et lui demande s'il peut s’asseoir avec elle. La femme hoche doucement de la tête, il s'assoit. Ils s'échangent les présentations d'usage. C'est l'homme qui parle le plus, mais la femme semble écouter attentivement. Au bout d'un moment, l'homme interroge la femme, après quoi elle commence à parler longtemps. L'homme l'écoute sans la quitter des yeux. Puis après trois heures de conversation la femme paraît plus heureuse et le barman lance le dernier appel. Ils sortent. La pluie s'est mise à tomber. L'homme invite la femme chez lui au coin du boulevard jusqu'à ce que la pluie cesse. Elle accepte. Alors qu'ils traversent la rue une voiture dérape, dévie sur le trottoir et renverse la femme.Les gens aux alentours appellent une ambulance, mais l'homme porte la femme inconsciente et sérieusement blessée à sa voiture garée près de l'accident et fonce à l'hôpital. Lorsqu'ils parviennent au service des urgences, le docteur questionne l'homme sur ses liens avec la victime, l'homme lui raconte qu'ils viennent de se rencontrer, puis le docteur lui explique qu'elle a besoin d'une opération chirurgicale immédiatement. Après l'opération le docteur le félicite de l'avoir amené à l'hôpital sans perdre de temps, la femme sera sauvée et récupérera complètement. Cependant il ne sait pas quand elle reprendra conscience. L'homme prie le médecin de l'appeler pour connaître l'évolution de l'état de la femme. Le docteur le contacta deux fois : une trois mois après l'opération pour le prévenir que la patiente s'était remise physiquement , la seconde fois au bout de six mois pour l'informer qu'elle était sortie du coma mais qu'elle n'avait plus aucun souvenir du jour de l'accident. L'homme dit au médecin de ne pas parler de lui à la patiente. Le docteur confirme que c'est la meilleure décision. Ils ne se revirent jamais.

       L'homme à quarante deux ans aujourd'hui, il est sur la route avec sa femme et son fils de dix ans pour aller voir un ami. Ils arrivent à destination où ils sont accueillis par la famille de son ami composée du père, de la mère, d'un enfant de huit ans et d’un chat. Lorsqu'ils entrent dans la maison les adultes vont dans le salon et demande aux garçons d'aller dans la chambre de l'enfant. Le plus petit des deux veut montrer ses jouets mais le plus vieux remarque l'ordinateur. Il s'en approche et l'allume tout en ignorant son cadet. Ce dernier va se plaindre à sa mère parce que l'autre garçon joue avec son ordinateur, la mère lui dit que ce n'est pas grave et de retourner dans la salle de jeu. Elle ajoute qu'il doit être gentil avec les invités. Le petit entre de nouveau dans la pièce et s'assoit à côté du plus vieux. Celui-ci a lancé un jeu dont les parents du cadet lui ont interdit de jouer. Le plus vieux répond qu'il n'est pas un gamin et que si le petit ne peut pas supporter les images il devrait arrêter de regarder. Le cadet reste silencieux et continue d'observer l'aîné. Lorsque le plus âgé des garçons accèdent à un certain niveau et le petit le prévient qu'il ne sera pas capable de le finir car son père y échoue à chaque fois. Après deux essais l'aîné passe le niveau et le petit devient très excité. Il insiste pour jouer mais le plus vieux refuse. Le petit reste à sa place un moment quand soudain il part. Il va au salon et se plaint que le garçon ne le laisse pas jouer. Sa mère lui dit de respecter les décisions des aîné. Puis l'enfant ajoute que le plus âgé joue au jeu de son père, celui auquel les enfants n'ont pas le droit de toucher. La mère lui répond que l'autre garçon est assez vieux pour y jouer. La mère du plus vieux des enfants intervient dans la conversation en affirmant que c'est inacceptable et que le petit devait retourner dans la salle de jeu et dire à son fils de le laisser jouer, mais la mère du petit objecte que ce dernier n'a de tout façon pas le droit de jouer à ce jeu. Le cadet est renvoyé dans sa chambre de nouveau. Une fois dans la pièce le garçon commence à embêter le chat qui est étendu sur le lit. le garçon remarque momentanément le regard troublé que l'autre enfant a de la situation et à partir de là il commence à effrayer et frapper le chat. L'aîné se retourne et ordonne au petit de laisser l'animal en paix. En réponse à cet ordre l'enfant donne un coup de pied au félin. Le plus vieux se lève et gifle le petit. Le cadet tombe à terre, essaye de se relever mais il vacille. D'abord il reste silencieux puis il pleure frénétiquement quand l'aîné se tourne vers l'ordinateur. Du sang coule de ses sourcils. Tout le monde est appelé dans la salle de jeu. Le petit sanglote et pointe du doigt l'aîné. Les adultes ne font pas attention au plus âgé sauf son père qui le scrute longuement sans bouger. Les parents du petit l’entraînent près d'une lumière pour mieux voir le visage de l'enfant. L'aîné raconte à son père que le petit torturait le chat. L'homme lui enjoint de se taire, mais le garçon continue de s'expliquer, mais sa mère lui commande également de se taire. Il obtempère et sa mère, qui est médecin, dit à l'autre famille qu'elle doit amener le petit à l'hôpital. Après avoir entendu ce qu'on allait faire de lui le cadet pleure plus fort. Ses parents tentent de le calmer par des mots doux et le persuade que tout ira bien. Les cris de l'enfant deviennent de plus en plus fort. Ils sont prêts et quittent la maison alors que l'aîné part avec son père.
Dans la voiture sur le chemin du retour l'homme dit à son fils qu'il est un psychopathe et devrait être institutionnalisé pour ce qu'il a fait. Le garçon attend silencieusement alors que son père se lance dans un long monologue sur combien il a honte de lui et que ce qu'il a fait est mal. Il ajoute que ni lui ni sa mère n'avaient ce comportement insensible et qu'ils n'étaient pas ce genre de personne. Durant tout son laïus le père garde son ton abrasif et parle fort. Il prévient son fils qu'il n'ira pas loin dans la vie s'il avait ce type d'attitude. Puis le garçon lui dit qu'il n'aurait pas frappé le petit si ce dernier n'avait pas torturé le chat. L'homme rétorque dans une colère noire que sa conception du bien et du mal est perverse et lui hurle de reconnaître le fait qu'il a agi dans un élan de haine irrationnel et intolérante envers le petit. Finalement il promet que d'une façon ou d'une autre il tuerait ses mauvais instincts et lui apprendrait l'importance des bonnes intentions.

       L'homme de vingt cinq ans et la femme au regard triste du bar arrivent chez l'homme sain et sauf. A peine entrent-ils qu'ils deviennent intimes et font l'amour jusqu'au matin. Au levé du jour la femme se réveille avant l'homme, met le T-shirt de l'homme et prépare le petit-déjeuner. Elle range un peu la maison et arrose les plantes près de la fenêtre. Pendant qu'elle vaque à ses occupations elle remarque une petite fille et son père marcher dans la rue. Elle les observe jusqu'à ce qu'ils disparaissent de sa vue, elle sourit. Puis elle entend l'homme se réveiller et retourne dans la chambre à coucher. L'homme essaye de se lever lorsqu’il aperçoit soudain la femme debout dans l'embrasure de la porte. D'abord il semble surpris de la voir, puis lui demande de partir. La femme ne bouge pas. L'homme se met debout, enfile son pantalon et sa montre. Il s'approche de la femme, lui dit qu'il est désolé, qu'il doit aller quelque part et qu'elle doit vraiment partir rapidement. Il lui promet de la rappeler. La femme répond calmement que ce n'est pas grave et commence à s'habiller alors que l'homme entre dans la salle de bain. Quand elle a récupérer tous ses vêtements elle se rend compte que son amant est toujours sous la douche et que la porte est verrouillée. Elle quitte la maison de l'homme et marche jusque chez elle. Puis elle entre et se suicide. Ils ne se revirent jamais.  



 

Axiom Rotting

 

        A 25 year old man who just moved to a new place gets out of his house. On the crossing of the large boulevard he lives on, a cozy looking bar gets his attention and he walks in. He sits at the bar and orders a drink. Looking around the room he notices a girl sitting by herself. He walks to her, she has a very sad look on her face. As he reaches the side of her table, he says that he thought she was crying from a distance. She says nothing and looks down at her table. He asks her why she looks sad, to which she replies of an unfortunate event that happened that day. He asks if he can be of any assistance, she tells him that she does not want to talk about it. He asks if he can sit down and promises not to ask her about the issue, she slowly nods; he sits down. They talk the regular getting to know each other talk. Mostly the man is talking, but she looks to be listening. After a while, the man asks the girl a question after which she starts talking for a long while. The man listens and keeps eye contact. After they talk for 3 hours, the girl looks happier and the bartender makes last call. They go out. It is raining. The man invites her over to his place which is across the boulevard until the rain stops, she accepts. Just as they cross the street, a car slips, gets on the sidewalk and hits the girl.
People around call an ambulance, but the man carries the severely injured and unconscious girl to his car which is right next to the accident and rushes to a hospital. When they get to the emergency service, the doctor asks him if they are related, the man tells the doctor that they have just met. The doctor then tells him that she needs immediate surgery. After the operation, the man is told that because he brought her to the hospital without losing time, she will be saved and will make a full recovery. However, its not certain when she will regain consciousness. The man asks the doctor to call to let him know what happens with her. She gives him two calls, one after three months saying the patient is physically recovered, the second after six months that she regained her consciousness but permanently lost all the memory of the day of the incident. He asks her not to remind the patient of him, the doctor agrees that its the best decision. They do not hear of each other ever again.

        The man, now 42 years old, is driving to his friends house with his wife and his 10 year old son. They get there, and are greeted by the family of his friend which is father, mother, eight year old kid and a cat. As they enter the house the parents slowly go to the living room while the boys are asked to go to the kids room. The kid tries to show the older boy his toys while the older boy notices the computer. He goes to the computer and turns it on ignoring the kid. The kid goes to the living room and tells his mom that the older boy has turned on the computer, his mother says it is okay for the older boy to do so, and tells him to go back to his room and be nice to the older boy. The kid comes back to his room and sits next to the older boy. The older boy, starts playing a game to which the kid tells is not permitted for kids to play. The older boy says that he is not a kid and that if the kid cannot take the graphicness he should stop watching. The kid says nothing and continues sitting next to him. As the older boy comes to a certain level in the game, the kid tells him that he will not be able to pass that level because it is the level where his father keeps failing. After two tries the older boy passes the level and the kid gets very excited. He says that he wants to play, which the older boy declines. The kid continues sitting with him for a while but then suddenly leaves. He goes to the living room again and tells his mom that the older boy does not let him play. His mom tells him that he should respect the decisions of his elders and that the older boy is an elder. Then the kid adds that the older boy is playing his father’s game that kids should not be playing. The mother tells him that the older boy is grown enough to play it. The older boy’s mom tells her that this is unacceptable and that the kid should go back inside and tell the older boy to let him play to which the kid’s mother replies saying the kid should not be playing that game anyway. The kid is sent back to his room once again. Once in the room the kid starts meddling with the cat that is lying on the bed. The kid sees a glimpse of an uncomfortable stare that the older boy gives to the situation at some point, and from there, he starts scaring and beating up the cat. The older boy turns around and tells the kid to leave the cat alone. In response to this, the kid kicks the cat. The older boy gets up and slaps the kid. The kid falls down, tries to get back up but is halted on all fours. He is silent at first but then starts crying frantically as he turns around. There is blood coming down from his split eyebrow. Everybody in the house is summoned to the room. The kid is crying and pointing to the older boy with his finger. The parents of the kid and the older boys mom is not looking at the older boy, but the man does nothing but stare at him. They take the kid and raise him close to the light to see the situation on his face. The older boy tells the man that the kid was torturing the cat. The man tells him to shut up, but he keeps trying to explain himself, to which his mom tells him to shut up as well. He shuts up and his mom, who is a doctor, tells the other family that she needs to take the kid to the hospital. After hearing this the kid starts crying even more. The parents are trying to calm the kid down by baby talking and telling him that it is going to be all right. The kid’s screams keep getting louder and louder. They get ready and leave the house while the older boy leaves for home with the man.
On their way home inside the car, the man tells the boy that he is a maniac and should be institutionalized for what he has done. The boy silently waits while the man goes into long monologues of how ashamed he is of him, and that what he did was wrong. From there he tells him that neither him nor the boy’s mom have this insensitive substance of sort and they are not that kind of people. All the while keeping the abrasive tone to the volume and delivery of his voice, goes into telling the boy that he will not go far in life if he keeps up this attitude. After, the boy calmly tells him that he would not have done what he did if the boy had not tortured the cat. The man responds in furious anger saying that the boy’s conception of right and wrong is perverse and shouts at him that he should accept the fact that he did what he did in an irrational anger and intolerance to the kid. Then he promises his son that one way or another, he will kill his evil instinct and teach him the importance of good intention.

         The 25 year old man and the sad looking girl from the bar arrive at the man’s house safely. As soon as they enter, they get intimate and have sex until the morning. In the morning, the girl wakes up before the man, dresses in his shirt from the night before and starts preparing breakfast. She tidies his house a little and waters the plants next to the window. While doing so she notices a little girl and her father walking on the street. Watching them as they disappear from her view, she smiles. Then she hears the guy waking up, goes back into the bedroom. The guy is trying to wake up as he suddenly notices the girl standing at the door. First he looks surprised to see her, then he asks her to leave. The girl does not move, the guy gets up, puts on his pants and watch, goes near her and says he is sorry and tells her that he has to be somewhere and that she really needs to leave quickly and tells her that he will call her. The girl calmly says that it is fine and starts getting dressed as the guy goes into the bathroom. When she is all dressed, notices that the guy is still in the bathroom and the bathroom door is closed. She then goes out the door and walks to her house. When she gets into her house, she kills herself. They do not hear of each other ever again.

 


Emir Toğrul

 

 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/08/2013

Rejoignez nous sur Facebook!